Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Audi va supprimer 9 500 postes d'ici 2025





Le 26 Novembre 2019, par François Lapierre

Audi, comme tous les constructeurs automobiles, doit faire face aux changements structurels profonds qui agitent l'ensemble de l'industrie. D'ici 2029, le groupe devra économiser 6 milliards d'euros d'économies chaque année.


Coupe claire pour Audi aux résultats négatifs

Ce programme d'économies passera par la suppression de 9 500 emplois d'ici 2025. Les capacités de production des deux usines allemandes d'Audi seront touchées, alors qu'elles essuient déjà les contrecoups de la baisse de la demande. Le constructeur automobile s'engage à réaliser 6 milliards d'euros d'économies chaque année d'ici 2029, ce qui lui permettra d'améliorer sa compétitivité, explique l'entreprise dans un communiqué. Audi a bien l'intention de participer à la transformation de l'industrie automobile, qui se projette dans la mobilité électrique.

Audi précise que les départs se réaliseront sur une base de non-remplacement des départs à la retraite ; la société veut éviter les licenciements secs. Malgré tout, c'est une saignée pour l'entreprise, dont les effectifs comptent 90 000 personnes, dont 60 000 en Allemagne. Malgré tout, Audi va compenser quelque peu en créant « 2 000 postes d'expert » recrutés en interne.

Se mettre au niveau du reste de l'industrie

Ces nouveaux postes seront liés aux nouvelles technologies qui bousculent l'industrie automobile depuis plusieurs années : l'électrification des véhicule, et leur connectivité. Audi a besoin de cette matière grise pour rebondir, alors que le constructeur est le seul du groupe Volkswagen à afficher des résultats négatifs et ce, depuis les trois premiers trimestres de l'année.

La direction de Volkswagen n'a pas fait mystère de sa déception concernant sa filiale. Le directeur financier du groupe automobile a ainsi expliqué qu'il ne pouvait se satisfaire de l'évolution d'Audi. Le 1er avril 2020, le mastodonte allemand va également placer un nouveau patron à la tête d'Audi : Markus Duesmann, qui succèdera à Bram Schot en intérim depuis juin 2018 en raison du départ de Rupert Stadler. La réputation de ce dernier a été entachée par le « dieselgate ».



Tags : audi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook