Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Audiovisuel : le français Banijay met la main sur Endemol





Le 27 Octobre 2019, par Olivier Sancerre

C'est la naissance d'un nouveau géant dans le secteur audiovisuel. Le français Banijay a officialisé l'acquisition d'Endemol Shine, dans une transaction évaluée à 2 milliards d'euros.


Premier producteur mondial indépendant

Endemol Shine, copropriété du groupe Walt Disney et du fonds d'investissement Apollo Global Management, était en vente depuis juillet 2018. Les deux propriétaires en demandaient une somme comprise entre 2,3 et 3 milliards d'euros. Après la défection l'an dernier d'ITV, le groupe néerlandais intéressait au plus haut point le groupe Banijay, fondé par Stéphane Courbit. Le premier producteur audiovisuel mondial indépendant est tombé dans son escarcelle, pour une somme estimée à deux milliards d'euros.

L'acquisition sera financée par une augmentation du capital du groupe ainsi qu'un refinancement de sa dette. La Société Générale, Natixis et la Deutsche Bank sont partie prenante dans cette opération de grande envergure qui va tripler le chiffre d'affaires de Banijay. Une fois la transaction terminée, la nouvelle entité sera détenue par la holding de Stéphane Courbit à 67,1%, et par Vivendi à 32,9%. 

Entre « Big Brother » et Cyril Hanouna

Endemol est à l'origine d'un grand nombre d'émissions de télévision très populaires, comme « The Voice », « Masterchef », la série « Black Mirror », ou encore le fameux « Big Brother » qui est devenu « Loft Story » lors de sa diffusion en France en 2001. Banijay possède de son côté plusieurs programmes d'aventures comme « Koh-Lanta », fruit de sa fusion en 2016 avec le groupe italien Zodiac, ainsi « Fort Boyard ». Il produit également les émissions de Cyril Hanouna.

Suite à cette opération, Stéphane Courbit est désormais à la tête de 100 000 heures de programme. Le dirigeant connait bien Endemol : il en avait été le président de la branche française de 2001 à 2007. Il va pouvoir faire fructifier un riche catalogue d'actifs audiovisuels, alors les plateformes sont à la chasse aux programmes pour nourrir leurs services de streaming.



Tags : audiovisuel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Minorités d'Orient, les grandes trahies de l'Histoire

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »












Rss
Twitter
Facebook