Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Australie : un don géant de 400 millions de dollars





Le 22 Mai 2017, par

C’est du jamais vu en Australie : un magnat des mines a fait don de 400 millions de dollars australiens, soit environ 265 millions d’euros, dans diverses causes. De l’argent qui servira à combattre l’esclavage moderne et à financer la recherche scientifique.


À 55 ans, Andrew Forrest, fondateur et président du groupe minier Fortescue Metals (spécialisé dans le minerai de fer) a décidé de partager une partie de sa fortune pour diverses causes qui lui tiennent à cœur durant une cérémonie organisée à Canberra. C’est notamment le cas pour la lutte contre le cancer, pour laquelle l’homme d’affaires donne 75 millions de dollars. La lutte contre les formes modernes de l’esclavage est également une cause qui tient à cœur du magnat.

En 2012, le chef d’entreprise créait la fondation « Walk Free » précisément pour lutter contre l’esclavage. Il poursuit donc sur sa lancée avec l’aide de sa femme, Nicola, dans un don qualifié de « geste d’amour ». L’éducation va également profiter de ce qui a été salué par le Premier ministre du pays, Malcom Turnbull, comme du plus important don philanthropique unique qu’ait jamais connu l’Australie.

Selon le dirigeant, ces sommes vont contribuer à changer la vie de « milliers de personnes », en Australie mais aussi partout dans le monde. Ce don de 400 millions suit celui légué par James Packer, mogul australien des casinos. Il avait fait don de 200 millions de dollars australiens en 2014, au bénéfice d’une fondation.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : australie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook