Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Automobile : coup de frein sur les immatriculations neuves en Europe





Le 18 Février 2020, par Olivier Sancerre

Le début de l’année est difficile pour le marché européen de l’automobile, qui accuse une baisse des immatriculations neuves de plus de 7% en janvier.


Bilan morose pour janvier

Le premier bilan mensuel de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (AECA) n’est pas très bon pour l’ensemble de l’industrie. Il s’est ainsi immatriculé 957 000 voitures neuves au mois de janvier, un volume en recul de 7,5% par rapport au premier mois de l’année dernière. Les chiffres de 2019 ont été revus en excluant le Royaume-Uni, Brexit oblige. Les principaux marchés de l’Union européenne sont à la peine, à commencer par la France qui essuie un recul important de 13,4%. L’Espagne suit avec une baisse de 7,6%, puis l’Allemagne (-7,3%) et l’Italie (-5,9%).

Les réglementations mises en œuvre en début d’année au niveau européen et national expliquent sans doute ce coup de frein sur les immatriculations neuves. Bruxelles impose en effet un plafond pour limiter les émissions polluantes à 95 grammes par kilomètre sur l’ensemble d’une gamme. Pour éviter de trop lourdes amendes, les constructeurs ont multiplié les immatriculations neuves en décembre.

Fort recul des immatriculations en France

En France, un malus sur les véhicules les plus polluants a été mis en place le 1er janvier, ce qui a certainement refroidi bien des intentions d’achat. « Des modifications fiscales majeures annoncées pour 2020 par certains États membres de l'UE ont provoqué une anticipation d'immatriculations sur décembre 2019, qui expliquent la chute de janvier », observe l’AECA.

Dans ce contexte, les constructeurs français n’ont pas su tirer leur épingle du jeu, bien au contraire. Le groupe PSA, numéro deux européen, dévisse de 12,9%. Renault et ses différentes marques font pire encore avec un nombre d’immatriculations neuves en baisse de 16,3%. L’AECA prévoit un marché européen en baisse de 2% en 2020.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook