Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Automobile : des immatriculations neuves toujours en panne





Le 3 Mai 2021, par François Lapierre

Le marché automobile français subit toujours les aléas de la crise sanitaire : en avril, le nombre d'immatriculations neuves est en recul de plus de 25% par rapport à la situation d'avant la pandémie.


Des immatriculations en net recul

Le mois d'avril n'a pas marqué le rebond tant attendu pour l'industrie automobile. Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) a dévoilé un bilan mensuel toujours en recul : le nombre d'immatriculations neuves a atteint 140.428 véhicules le mois dernier. C'est 25,38% de moins qu'en avril 2019. Le CCFA a en effet décidé de ne pas comparer les performances du marché avec l'année 2020, celle-ci ayant été « atypique » avec les confinements et les fermetures répétées des concessionnaires.

Le mois d'avril en 2020 a enregistré moins de 21.000 immatriculations neuves : dans un contexte de marché quasiment à l'arrêt, les comparaisons n'ont aucun sens. Et le résultat enregistré en avril de cette année ne peut pas être pondéré en fonction des jours ouvrables : il a en effet compté 21 jours ouvrables, le même nombre qu'en avril 2019.

Les groupes français à la peine

Le CCFA conclut donc que le marché du neuf n'a pas retrouvé son niveau d'avant le Covid-19. Néanmoins, le Comité précise que le contexte est « favorable » pour le marché de l'occasion, ainsi que pour les formules locatives auprès des particuliers. Par ailleurs, « le parc poursuit sont verdissement avec les véhicules hybrides ». En comptant les véhicules utilitaires, le nombre d'immatriculations neuves en France est de 180.710 voitures.

Les champions français font pire que le marché : le groupe Stellantis affiche ainsi une chute de 30,62% de ses immatriculations neuves par rapport à avril 2019. Quant à Renault, c'est pire encore avec une dégringolade de 32,5%. Mais là encore, les conditions du marché sont bien différentes cette année par rapport à celles de 2019. L'industrie automobile espère désormais que la situation économique va s'arranger en même temps que la réouverture du pays.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook