Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Automobile : le marché européen sort de la crise





Le 17 Mars 2015, par

La reprise tant attendue par les industriels est-elle enfin là ? L'Europe va-t-elle se sortir de la crise ? A en croire les achats d'automobiles, oui. Pour le dix-huitième mois consécutif les ventes de voitures neuves ont augmenté en Europe, portées surtout par trois marchés : l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni selon l'ACEA, l'Association des Constructeurs Automobiles Européens.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Le mois de février 2015 a été un bon mois pour les constructeurs avec une hausse des ventes en Europe de 7,3% ce qui, selon l'ACEA, porte le marché à des niveaux proches de ceux précédent la crise économique de 2008. Au total, quelques 924 440 voitures neuves ont été immatriculées dans le vieux continent.

Le marché est porté par une croissance à deux chiffres en Espagne (+26,1%), en Italie (+13,2%) et surtout au Portugal où la croissance a été la plus forte de toute l'Europe mais où les volumes de ventes ont été faibles (+35,6%). A noter que la reprise semble se faire dans les pays du sud de l'Europe, soit les plus touchés par la crise économique, ce qui est un bon signe pour l'économie globale européenne.

La Grande-Bretagne et l'Allemagne, les deux principaux marchés européens, ont également connu la croissance avec respectivement une hausse des ventes de 12% et 6,6% tandis que la France, troisième marché européen, n'a connu une croissance que de 4,5% sur le mois de février 2015.

Les constructeurs français, toutefois, voient des résultats très différents. Si Renault sort du lot avec une croissance des ventes de 9,9% sur un mois pour 87 000 véhicules vendus, PSA Peugeot Citroën voit ses ventes augmenter en moindre mesure : 1,1%. Mais le groupe reste en tête avec 106 000 véhicules vendus.

En termes de marques, Nissan voit ses ventes augmenter de 28,8%, la meilleure performance européenne, suivie de loin par BMW (+16,8%) et Volkswagen (+11,1%).


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook