Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Automobile : reprise du marché français en juin





Le 1 Juillet 2020, par Olivier Sancerre

Le mois de juin a marqué une reprise des immatriculations neuves sur le marché automobile français. Un soulagement après trois mois catastrophiques !


Du mieux en juin

Ce n'est pas encore une reprise franche et massive, mais le marché automobile français est peut-être sorti du long tunnel du coronavirus. Selon les chiffres publiés par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), il s'est immatriculé 233.818 véhicules neufs au mois de juin. Cela représente une progression de 1,2% par rapport à juin 2019. Il s'agit néanmoins de nuancer : on compte en effet deux jours ouvrés supplémentaires en juin 2020. Corrigé des variations calendaires, le marché serait en baisse légère. Et puis cette progression modeste ne fera pas grand chose pour améliorer le bilan depuis le début d'année : 715.802 voitures neuves, soit une chute brutale de 38,6%.

Les mois précédents ont été marqués par les mesures de confinement et de restriction des déplacements. La conséquence ne s'est pas fait attendre : le volume des immatriculations neuves a littéralement plongé (72% en mars, 88,8% en avril, 50,3% en mai). La croissance enregistrée en juin confirme le retour à l'activité des constructeurs automobiles et des concessionnaires, qui ont rouvert leurs usines et leurs magasins, tandis que les automobilistes profitent des mesures mises en place par le gouvernement pour soutenir les ventes. Notamment la prime à la conversion pour l'achat d'un nouveau véhicule, et le renforcement du bonus écologique pour l'achat d'une voiture propre.

Renault fait mieux que PSA

Les constructeurs français sont partis en ordre dispersé. Renault enregistre une progression de ses immatriculations de 6,5%, le groupe PSA accuse une baisse de 9,1%. Mais la base de comparaison est plus flatteuse pour Renault, dont les performances en juin 2019 ont été moins bonnes que celles de PSA. Du côté des constructeurs étrangers, Toyota et Hyundai ont pu s'appuyer sur leurs catalogues de véhicules hybrides et électriques plus étoffés qu'ailleurs : les deux entreprises affichent des progressions de respectivement 16,7% et 27,3%. Ford aussi fait partie des grands gagnants du mois de juin avec une hausse de 24,9%.

Les partenaires de Renault et de PSA sont moins bien lotis. Nissan se contente d'une baisse des immatriculations neuves de 3%, tandis que Fiat Chrysler (dont la fusion avec PSA est en cours) dégringole de 39,7%. Le groupe Volkswagen aussi n'est pas dans la meilleure des formes avec une baisse des livraisons de 7,7%, dont 14,1% pour la seule marque Volkswagen.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)

Comment réagir face à l'entrisme islamique en entreprise

« Fantaisies quantiques » : Quand la collaboration des chercheurs fait avancer l’humanité !

« MAINSTREAM » : Il y a bien une bataille mondiale pour une domination culturelle













Rss
Twitter
Facebook