Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Autoroute : l’Autorité de la concurrence s’attaque à un marché juteux





Le 18 Septembre 2014, par

L’Autorité de la concurrence délivre jeudi 18 septembre un rapport au vitriol sur le marché des autoroutes. Les sept sociétés d’autoroutes pratiqueraient des tarifs en hausse, supérieurs à l’inflation, et affichent une rentabilité insolente comprise entre 20 et 24 %.


@Shutter
@Shutter

Le constat est sévère, et ravira sans doute les utilisateurs d’autoroutes en France. Dans un rapport commandé par la commission des Finances de l’Assemblée nationale, l’Autorité de la concurrence dresse un rapport sans concession à l’égard des sept sociétés qui gèrent le réseau autoroutier de France. L’institution dénonce une « rente autoroutière ». 

 

En cause, les tarifs en hausse, qui augmentent d’avantage que l’inflation. Mais également la rentabilité de ces sociétés, comprise entre 20 et 24 % rapporte l’Autorité de la concurrence. Cette dernière critique le fait que « cette rentabilité n’apparaît justifiée ni par leurs coûts ni par les risques auxquels elles sont exposées ». 

 

Côté hausse de tarifs, l’institution met le doigt sur le fait que pour justifier ces augmentations, ces sociétés se reposent sur le poids de leur dette pour réaliser de nouveaux investissements, toujours plus lucratifs. Une dette qui selon l’Autorité de la concurrence, paraît largement supportable. 

 

Enfin, l’institution critique le fait que la régulation de l’Etat dans ce domaine est totalement défaillante. Elle recommande d’indexer les tarifs des péages non plus sur l’inflation mais sur la fréquentation des routes. En clair, plus il y a de véhicules, plus les prix baissent. Pas sûr que Vinci, Eiffage ou Abertis l’acceptent…



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook