Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Autoroutes : le régulateur blâme l’État pour le gel des tarifs des péages





Le 6 Décembre 2016, par Aurélien Delacroix

En 2015, au terme de plusieurs mois de négociations difficiles, l’État obtenait le gel des tarifs de péages. À l’époque, le gouvernement assurait que ce gel ne serait pas compensé… mais ce ne sera pas le cas, déplore l’Arafer.


L’organisme régulateur des autoroutes a chiffré le coût induit par ce gel des tarifs de péages. Il se montera à 500 millions d’euros durant la durée des concessions, une somme qui sera finalement lissée de 2019 à 2023. Dans son communiqué, l’Arafer explique que cette augmentation sera « supérieure à celle normalement prévue au 1er février 2015: de +0,23% à +0,82% selon les concessionnaires ».

Anne Yvrande-Billon, la vice-présidente de l'Arafer, décrit crument la situation : « On arrive à une estimation de l'augmentation du chiffre d'affaires (des concessionnaires) qui serait supérieure à ce qui était attendu si on avait juste appliqué les contrats, et s'il n'y avait pas eu de gel des tarifs en 2015 ». Pan sur le bec du gouvernement donc qui, croyant bien faire, va obtenir le contraire du résultat attendu.

Les hausses supplémentaires s’ajouteront aux augmentations prévues de longue date dans les contrats liant l’État aux concessionnaires. En 2015, les recettes des péages avaient augmenté de 3,2% grâce à une hausse du trafic de 2,9%. Ils représentent 97% du chiffre d’affaires du secteur.



Tags : autoroutes

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook