Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Aux États-Unis, création du premier syndicat chez Amazon





Le 4 Avril 2022, par La rédaction

C'est une première pour Amazon aux États-Unis : des salariés américains d'un entrepôt ont voté en faveur d'un syndicat. Le géant du commerce en ligne, qui combat la syndicalisation de toutes ses forces, pourrait faire face à une fronde nationale.


Une première depuis la création d'Amazon

Depuis sa création en 1994, Amazon était parvenu à repousser les syndicats dans l'entreprise. C'est désormais terminé. Les salariés d'un entrepôt basé à New York ont voté à la majorité pour être représentés par l'Amazon Labor Union (ALU). Une première pour le géant du commerce en ligne, saluée par Joe Biden qui s'est dit heureux que les salariés puissent être entendus.

Le mouvement de syndicalisation dans cet entrepôt a débuté au printemps dernier. Sans moyen face à la puissance financière de l'entreprise, ALU a tout de même fini par s'imposer malgré les manœuvres de la direction, qui a organisé des réunions obligatoires pour présenter aux salariés les inconvénients d'un syndicat. Amazon estime que les relations directes avec les employés donnent de meilleurs résultats qu'avec des organisations intermédiaires.

D'autres votes prévus

ALU n'en a pas terminé : un autre vote, qui sera organisé fin avril, vise à installer le syndicat dans un centre de tri basé juste à côté de l'entrepôt. Avec de bonnes chances de l'emporter là aussi. En revanche, les résultats sont beaucoup plus incertains dans un entrepôt en Alabama, où un second vote donne pour le moment le « non » gagnant. Mais il reste des bulletins « disputés » qui décideront de l'issue du vote.

Ces votes pourraient faire tâche d'huile un peu partout aux États-Unis, où les syndicats sont en nette perte de vitesse depuis plusieurs années. Mais l'intérêt de la syndicalisation a rebondi au sein de grands groupes comme Amazon donc, mais aussi chez Starbucks et ailleurs.



Tags : Amazon

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook