Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Avec Smartwater, Coca-Cola lance son eau premium en France





Le 16 Avril 2018, par

Coca-Cola lance en France un nouveau produit qui, au premier regard, peut étonner pour le géant du soda : de l'eau en bouteille. Smartwater est pourtant numéro un du marché de l'eau premium aux États-Unis, et son lancement au Royaume-Uni il y a trois ans a été couronné de succès.


Smartwater est une eau qui se décline en deux versions : eau plate et eau gazeuse. On trouvera des bouteilles de 600 ml chez le seul distributeur partenaire pour le moment, l'enseigne Monoprix, ce à partir de la fin du mois d'avril. Des magasins qui collent bien avec la clientèle recherchée par Coca-Cola : urbaine et nomade, et surtout qui a les moyens de s'offrir cette eau volontiers « haut de gamme ». Les prix s'échelonnent entre 1,35 et 1,45 euro pour l'eau plate, et de 1,65 à 1,75 euro pour l'eau gazeuse.

Le géant de l'agroalimentaire mise sur d'abord sur la qualité de son produit : il s'agit d'une eau de source purifiée à laquelle on a ajouté des sels minéraux. Cela lui procure « un goût doux et léger », selon Coca-Cola. L'entreprise compte également sur le design de la bouteille, qui tranche singulièrement avec ce que l'on trouve habituellement dans les rayons eaux. La bouteille est proposé dans un format unique et annoncé comme « pratique ».

Smartwater a été lancé aux États-Unis en 1994, où la marque détient 63% de parts de marché. Il y a trois ans, Coca-Cola s'attaquait à l'Europe, en commençant par le Royaume-Uni : l'an dernier, cette eau atteignait les 11% du marché de l'eau « premium ». De quoi pousser le groupe à s'intéresser à d'autres marchés du vieux continent, dont la France mais aussi 17 autres pays qui seront servis d'ici la fin de l'année. La distribution sera progressive, Coca-Cola souhaitant évaluer l'accueil de son eau dans chaque pays. La France sera un des gros marchés qui seront surveillés de près par l'entreprise.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : coca-cola

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook