Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

BNP Paribas va remplacer son président





Le 11 Août 2014, par

BNP Paribas n'a pas fini de payer l'affaire de l'infraction de l'embargo américain dans plusieurs pays « voyous ». En plus de l'amende record de 6,6 milliards d'euros que la banque devra régler à la justice américaine, l'établissement s'apprête à perdre sont président.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
BNP Paribas s'était déjà résolu à voir partir une dizaine de collaborateurs, dont cinq de ses hauts dirigeants. Il s'agit cette fois du président de la banque, Baudouin Prot, d'être sur la sellette. Si son départ n'est pas encore arrêté, prévient le JDD, « c'est ce qui est envisagé par la banque et par lui-même ». Prot a été directeur général du groupe de 2003 à 2011, soit durant la période où la BNP a enfreint l'embargo américain…
 
La responsabilité de Prot n'a pas été engagée par la justice américaine, mais « son entourage le décrit très affecté par la sanction ». Un cadre de la banque ajoute que le président de BNP Paribas « le vit très mal personnellement. Il prendra sa décision à la rentrée, mais la logique veut qu'il parte ». La banque organise une sortie « en douceur » d'ici la fin de l'année. L'établissement a toutefois offert son soutien à son président dans le dossier de l'embargo.
 
Baudouin Prot devrait être remplacé par son actuel conseiller, Jean Lemierre, ancien patron du Trésor et de la Berd (Banque européenne pour la reconstruction et le développement). Un pedigree international qui ne sera pas de trop pour ramener la confiance.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bnp paribas


1.Posté par SanSont le 11/08/2014 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petite faute de frappe :
"(..) s'apprête à perdre SONT président. " ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook