Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Baisse des prix immobiliers historique dans les grandes villes françaises





Le 6 Novembre 2023, par La rédaction

Pour la première fois depuis plus d'une décennie, le marché dans les grandes villes de France connaît une baisse des prix immobiliers significative. Cette tendance, particulièrement marquée à Paris, semble s'inscrire dans une dynamique de long terme selon les analyses récentes.


Une tendance répandue dans les métropoles

Selon le baromètre national des prix de l’immobilier de Meilleurs Agents, publié le 3 novembre, les prix à Paris ont connu une baisse de 0,7% sur le mois d'octobre, ce qui n'avait pas été observé depuis la crise immobilière de 2009. Cette diminution s’inscrit dans un contexte plus large où les prix ont baissé en moyenne de 1,9% sur un an dans les dix plus grandes villes de France. À Paris, le prix au mètre carré a chuté de 5,6% en un an, s'établissant en moyenne à 9.733 euros au 1er novembre. Ces chiffres sont corroborés par la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), qui signalait un recul annuel des prix de 5,2% dans la capitale française.

Ce phénomène n'est pas circonscrit à Paris. En effet, huit des onze plus grandes villes françaises ont aussi vu leurs prix immobiliers diminuer. Nantes est en tête de cette baisse avec -0,8% en novembre, suivie par Lyon, Marseille, Strasbourg et Rennes avec des baisses allant jusqu'à -0,5%. Ces ajustements sont interprétés comme une réaction du marché à la baisse de la demande, elle-même induite par l'augmentation des taux d'intérêt.

Une région parisienne également touchée par la baisse des prix immobiliers

Jusqu'alors résistante, la région parisienne marque également le pas, avec des baisses de prix dans plusieurs départements. Les Hauts-de-Seine enregistrent une chute des prix des appartements de 4,7% sur un an, suivis par le Val-de-Marne et la Seine-Saint Denis avec des baisses respectives de 3,4% et 2,6%. Cette situation s'explique en partie par les départements les plus chers qui subissent les corrections les plus marquées.

Les perspectives à moyen terme s'annoncent favorables pour les acquéreurs, avec des prévisions de baisse des prix se prolongeant au moins jusqu'au printemps. Cette anticipation s'appuie sur des taux d'intérêt qui ne montrent pas de signe de diminution et des revenus des ménages qui ne devraient pas augmenter rapidement. Néanmoins, les secteurs géographiques où les résidences secondaires sont prépondérantes, comme les zones côtières ou montagneuses, continuent de voir leurs prix progresser, échappant à la tendance générale.



Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook