Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Baisse des ventes de véhicules neufs au Royaume-Uni





Le 5 Janvier 2018, par

Alors que le niveau des immatriculations neuves s'est très bien comporté l'an dernier en France, ce n'est pas le cas de l'autre côté de la Manche. Les conducteurs britanniques ne se sont pas rués sur de nouveaux véhicules en 2017.


Les ventes de voitures neuves au Royaume-Uni ont subi un contre-coup important l'an dernier, selon les chiffres publiés par la SMMT (Society of Motor Manufacturers and Traders). Certes, le volume des véhicules vendus a été plus important qu'en France : 2,54 millions d'immatriculations neuves, contre 2,11 millions dans l'Hexagone. Mais ce résultat marque un recul important de 5% : c'est la baisse la plus importante constatée par la fédération professionnelle depuis 2009. Et ce sera encore pire pour 2018, puisque la SMMT s'attend à une baisse de 7%.

Dans le détail, le mois de décembre a été très mauvais avec un recul des immatriculations neuves de 13,9%. Les professionnels attribuent ce résultat aux incertitudes qui pèsent avec le Brexit, mais aussi à la mise en place possible d'une taxe sur le diesel qui viendrait grever un peu plus les moyens des automobilistes. De fait, les ventes de véhicules à motorisation diesel ont fortement chuté en 2017, avec une baisse sensible de 17%.

Quant au Brexit, qui sera effectif en mars 2019, il impacte d'ores et déjà le pouvoir d'achat des consommateurs et les importations, plus onéreuses. Ces raisons devraient continuer à peser sur les ventes cette année. Le marché britannique de l'automobile fait donc face à de sérieuses turbulences. C'est d'autant plus problématique que le pays sort de deux années record (2015 et 2016), après avoir subi des baisses importantes suite à la crise financière mondiale. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook