Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Baisse du chômage en trompe l'œil au dernier trimestre





Le 17 Février 2021, par François Lapierre

Le taux de chômage a fortement reculé au dernier trimestre 2020, selon les chiffres de l'Insee, au point de revenir à son niveau d'avant la crise sanitaire. Mais il s'agit d'une baisse en trompe l'œil.


Retour au niveau d'avant la crise

À 8 % à la fin du dernier trimestre, le taux de chômage mesuré par l'Insee a baissé de manière importante, puisqu'il se situait à 9,1 % au troisième trimestre. Le nombre de demandeurs d'emploi est revenu à son niveau d'avant la crise sanitaire, mais l'institut des statistiques prévient, il s'agit d'un résultat « en partie en trompe l'œil » : cette baisse n'est pas liée à une reprise forte de l'activité économique, mais bien au fait qu'une partie des chômeurs a renoncé à chercher du travail pendant la fin de l'année dernière. Et pour cause : le confinement du mois de novembre en a découragé beaucoup.

« En raison du deuxième confinement, entre le 30 octobre et le 15 décembre, un nombre important de personnes ont basculé vers l’inactivité, faute notamment de pouvoir réaliser des recherches actives d’emploi dans les conditions habituelles », explique l'Insee. Pour être enregistré en tant que chômeur, il faut avoir effectué une démarche de recherche d'emploi durant les quatre dernières semaines et se déclarer disponible pour occuper un emploi. 

L'impact du confinement de novembre

La disponibilité et la recherche ont été « plus ou moins » affectés par les limitations de circulation des personnes et par la perception que ces dernières avaient des possibilités offertes sur le marché du travail en cette période de crise sanitaire, selon l'institution. Le taux d'emploi, en hausse de 0,6 point, explique aussi en partie ce recul du taux de chômage, mais c'est à relativiser là aussi en raison du repli des heures travaillées par emploi.

Le taux d'activité a baissé de 0,9 point pour la catégorie des 15-24 ans, ce qui est le signe d'un renoncement à chercher du travail, ou de la poursuite des études. Globalement, ce taux recule de 0,2 point sur le trimestre, et de 0,4 point sur un an. Par ailleurs, toutes les catégories d'âge sont concernées par la baisse du chômage : -3,6 points pour les 15-24 ans, -1 point pour les 25-49 ans, -0,4 point pour les 50 ans et plus.



Tags : chômage

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook