Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Baisse du taux d’intérêt du livret A à 1% ce 1er août 2014





Le 1 Août 2014, par

En ce vendredi 1er août 2014 le Livret A voit son taux de rémunération baisser au plus bas depuis sa création, au plus grand dam des épargnants Français qui risque de tourner le dos à celui qui a été le livre d’épargne défiscalisé le plus apprécié. A la suite de la demande de la Banque de France et d’un taux d’inflation toujours en berne, le livret A voit son taux de rendement baisser de 0,25% pour atteindre 1%. Mais le pire a été évité.


cc/flickr/@Doug88888
cc/flickr/@Doug88888
Le calcul du taux de rendement du livret A prend en compte diverses variables parmi lesquelles l’une des plus importantes est le taux d’inflation. Plus ce dernier est bas, plus le rendement du Livret A est bas, selon la formule mathématique complexe qui le régit. Or, en ce moment la France connaît, comme toute la Zone Euro, une période d’inflation très basse.
 
Sur un an, l’inflation n’a été que de 0,5% selon les derniers chiffres de l’Insee alors qu’en cas de situation économique stable l’inflation devrait tourner autour de 2% ; c’est d’ailleurs ce qu’espère la BCE pour la zone euro.
 
Si le gouvernement avait appliqué le calcul à la lettre, le taux de rendement du Livret A aurait été de 0,50% mais heureusement pour les épargnants l’Etat a toujours une marge de manœuvre concernant l’établissement de ce taux.
 
Ainsi, le taux du Livret A est passé de 1,25% (ancien record historique) à 1% ce vendredi 1er août 2014. Une baisse fortement demandée par Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, vue la situation économique du pays. Mais afin de ne pas rendre le Livret A encore moins attractif, le gouvernement a usé de son pouvoir de décision pour fixer le taux de rendement de manière arbitraire à 1%.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook