Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Banque de France : une croissance « modérée » au deuxième trimestre 2022





Le 11 Mai 2022, par Paolo Garoscio

Invité sur France Inter le 11 mai 2022 au matin, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a donné les premières estimations de l’institution sur la croissance au deuxième trimestre 2022. Elle ne devrait être que « modérée », ce qui est une mauvaise nouvelle : au premier trimestre 2022 elle a été tout simplement nulle.


Covid, inflation et guerre en Ukraine plombent la croissance en France

Pixabay/gregoose
Pixabay/gregoose
Après une croissance nulle au premier trimestre 2022, que l’Insee a surtout mise sur le compte de la baisse de la consommation des ménages, le deuxième trimestre 2022 ne devrait pas offrir de grande surprise. Selon la Banque de France, la croissance ne devrait être que de 0,2% entre avril et juin 2022, un niveau légèrement plus pessimiste que celui de l’Insee qui table sur 0,25% pour la même période.

François Villeroy de Galhau veut toutefois y voir une bonne nouvelle : « ce n’est pas brillant mais après un choc comme (la guerre en Ukraine) c’est résilient », a-t-il déclaré sur France Inter. L'économie française souffre de la guerre en Europe de l’Est, mais aussi de la stratégie « Zéro Covid » de la Chine, qui bloque production et commerce international, et de l’inflation élevée qui touche directement le portefeuille des ménages.

L’activité pénalisée par la hausse des prix et les pénuries

Selon la Banque de France, les entreprises de services devraient être les grandes gagnantes au deuxième trimestre 2022, et soutenir la croissance, du fait de leur absence de dépendance du marché des matières premières. Inversement, industrie et BTP subiront de plein fouet les pénuries qui font grimper les prix de gros et contraignent les entreprises à répercuter les hausse sur les clients.

Ces derniers pourraient freiner leur consommation face à l’augmentation des prix, attendue à 5,4% en juin 2022 par l’Insee. Toutefois, l’institut de statistiques s’attend à un rebond de la consommation des ménages au deuxième trimestre 2022 après la chute de 1,3% enregistrée au premier trimestre.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook