Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Beaucoup d'offres de reprise pour les magasins La Halle





Le 11 Juin 2020, par Aurélien Delacroix

Un avenir se dessine pour les magasins de l'enseigne de chaussures et de vêtements La Halle, propriété du groupe Vivarte. L'entreprise a reçu 25 offres de reprise partielle.


607 magasins potentiellement sauvés sur 830

La Halle s'est placée en procédure de sauvegarde le 21 avril. L'enseigne, très affaiblie après deux mois de confinement, le mouvement social contre la réforme des retraites et les « gilets jaunes », est au bord de la faillite. Durant son exercice 2019 qui s'est achevé en septembre dernier, La Halle avait enregistré un chiffre d'affaires de 847 millions d'euros. Dans un premier temps, le propriétaire Vivarte avait reçu 7 offres de reprises. Mais le placement en redressement judiciaire du 2 juin a permis de multiplier les repreneurs : 25 offres ont finalement été reçues par le groupe. En théorie, cela permettrait de « sauver » un total de 607 magasins, sur les 830 que compte l'enseigne.

Il y a notamment une offre pour les entrepôts logistiques basés dans l'Indre, qui avaient été laissés de côté par les repreneurs durant le « premier round » des propositions. Ce sont une cinquantaine de salariés qui pourraient être repris. La casse sociale redoutée pourrait finalement ne pas avoir lieu, ce qui est un soulagement en cette période où s'annonce une vague de licenciements.

Carrefour, Aldi et Lidl sont intéressés

Dans son communiqué, Vivarte explique que la combinaison des différentes offres est susceptible de reprendre 607 points de vente La Halle, « soit une centaine de plus que ce qui avait été annoncé lors du premier dépôt ». En termes d'emploi, ces propositions permettraient de préserver près de 4.036 emplois, dont 3.836 en magasin et 150 au siège. Parmi les marques d'intérêt reçues par Vivarte, se trouvent plusieurs distributeurs alimentaires comme Carrefour, Aldi et Lidl.

Le groupe propriétaire de La Halle se réjouit que ces offres permettent d'envisager « une reprise des activités améliorée et supérieure à celle de la procédure de sauvegarde ». Les offres engageantes pourront d'ailleurs être encore renforcées avant leur présentation devant le tribunal de commerce de Paris qui est prévue le 28 ou le 29 juin. À l'heure actuelle, ces propositions de reprise sont épluchées par les représentants du personnel durant un comité social et économique.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook