Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Benjamin Smith veut faire d’Air France la première compagnie aérienne en Europe





Le 19 Janvier 2019, par La Rédaction

Benjamin Smith, nommé à la tête d’Air France-KLM, a l’ambition de faire de la compagnie aérienne « le groupe aérien le plus fort en Europe et un des plus puissants dans le monde ».


Le nouveau patron d’Air France-KLM, Benjamin Smith, est pour la première fois depuis sa nomination publiquement intervenu à l’occasion d’une réunion avec la commission du développement durable du Sénat. Il n’a pas hésité à montrer l’ambition qu’il avait pour la compagnie aérienne, en n’occultant pas les difficultés du groupe. Selon lui, la marque Air France recèle un « très fort potentiel », en particulier auprès des clients « premium », ceux qui ont les moyens de s’offrir mieux que la classe éco. C’est aussi la raison qui l’a poussé à retirer ses ailes à Joon : « La multiplicité des marques a créé de la complexité et a sans doute affaibli la puissance de la marque Air France ».

Pour parvenir à devenir le premier groupe aérien en Europe, Air France-KLM va revoir ses offres long courrier afin de leur apporter « davantage de cohérence, de simplicité et de lisibilité ». La maintenance va également être revue et améliorée. Ben Smith a également salué la « qualité » des échanges entre la direction et les partenaires sociaux, ce qui est un changement considérable par rapport à ce que l’entreprise a connu au printemps dernier. Le directeur général a su apaiser le climat social en signant un accord salarial avec toutes les catégories de personnels.

Benjamin Smith n’a pas caché les difficultés auxquelles l’entreprise faisait face. Il y a « le niveau des cotisations en France et son absence de plafonnement », la taxe Chirac qui pèse sur le prix des billets d’avion. Il prévient aussi que la privatisation d’Aéroports de Paris ne saurait se faire « au détriment de la compétitivité ». 




1.Posté par Le circonspect le 20/01/2019 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
dans l'attente

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook