Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bercy prolonge le remboursement des prêts garantis par l'État





Le 9 Janvier 2024, par La rédaction

Face à la difficulté persistante de nombreuses TPE-PME françaises à rembourser leurs prêts garantis par l'État (PGE) suite à la crise sanitaire, le gouvernement a étendu le dispositif d'accompagnement jusqu'à fin 2026. Cette décision, prise en collaboration avec la Banque de France et la Fédération bancaire française, vise à soutenir la trésorerie des entreprises encore fragilisées.


Extension du dispositif d'accompagnement pour les entreprises

Le gouvernement, en accord avec la Banque de France et la Fédération bancaire française, a annoncé une prorogation significative du dispositif d'accompagnement pour le remboursement des PGE. Cette extension, valable jusqu'au 31 décembre 2026, permettra aux entreprises de continuer à bénéficier de l'aide de la Médiation du crédit aux entreprises. 

Initialement prévue pour se terminer fin 2023, cette mesure témoigne de la volonté de l'État de soutenir les TPE et PME encore en difficulté. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a souligné l'importance de ce soutien, affirmant que les PGE devraient aider et non entraver les entreprises.

Soutien nécessaire pour de nombreuses TPE/PME

Malgré l'efficacité générale du dispositif, avec plus de 50 milliards d'euros de PGE remboursés, une part significative des TPE-PME fait face à des difficultés. Selon la CPME, 28% des entreprises ayant souscrit un PGE pendant la crise du Covid-19 éprouvent des difficultés accrues pour rembourser. Environ 3% d'entre elles sont même dans l'incapacité de rembourser, risquant la cessation d'activité. Ce contexte a motivé l'État à continuer son accompagnement, reconnaissant la nécessité de trouver des solutions amiables pour ces entreprises.

« Dans leur grande majorité, les entreprises ont fait face en 2022 et 2023 au remboursement de leur PGE sans difficulté », assure Bercy : « plus de 50 milliards de crédits ont été intégralement remboursés sur les 107 milliards d'euros octroyés aux TPE/PME depuis 2020 ». Mais le ministère reconnait que « certaines entreprises peuvent individuellement rencontrer des difficultés de remboursement de leurs prêts bancaires, dont leur PGE ».

En reconnaissant les défis spécifiques auxquels ces entreprises sont confrontées, notamment l'augmentation de leur endettement à la suite de la pandémie et de l'inflation, les autorités espèrent assurer une reprise économique plus stable et durable. 



Tags : PGE

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook