Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bercy sous pression du FMI pour le budget 2025





Le 24 Mai 2024, par Aurélien Delacroix

Alors que le ministère des Finances se prépare à élaborer le budget 2025, un rapport du FMI propose des mesures drastiques pour réduire le déficit public. Les recommandations incluent des coupes dans les dépenses et des ajustements fiscaux, visant à atteindre un déficit de 3 % du PIB d'ici 2027.


Un soutien mitigé du FMI

Le ministère des Finances est en ébullition à l'approche de la présentation du budget 2025. Les économistes de Bercy doivent trouver plus de 20 milliards d'économies, un défi considérable. Les recommandations du Fonds Monétaire International (FMI), publiées dans son rapport annuel, suggèrent des pistes d'économies et d'optimisation des finances publiques françaises.

Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a salué ce rapport comme une validation de la stratégie économique du gouvernement, soulignant que « le FMI valide totalement la stratégie économique et financière du gouvernement français ». En effet, le FMI a révisé légèrement à la hausse sa prévision de croissance pour 2024, passant de 0,7 % à 0,8 %, et prévoit une croissance de 1,3 % pour 2025, proche des 1,4 % espérés par Bercy.

Cependant, le FMI met en garde contre des hypothèses macroéconomiques trop optimistes, tout en soulignant que la réduction des dépenses est préférable à une augmentation des impôts, étant donné les niveaux déjà élevés d'imposition en France. Selon le rapport, une amélioration des conditions financières et un assouplissement de la politique monétaire pourraient atténuer l'impact récessif des mesures budgétaires.

Pour atteindre l'objectif de ramener le déficit à 3 % du PIB d'ici 2027, le FMI recommande une série de mesures spécifiques. Parmi celles-ci, une rationalisation des dépenses fiscales en faveur de la recherche et de l'innovation, notamment une révision du crédit impôt recherche (CIR). Le rapport suggère également de contenir l'augmentation de la masse salariale du secteur public en réduisant les chevauchements administratifs et en augmentant l'automatisation.

Des économies drastiques à réaliser

Les dépenses inefficaces des collectivités locales sont également dans le collimateur. Le FMI propose un meilleur ciblage des allocations chômage, alors que le gouvernement a déjà annoncé un durcissement de ces allocations. De plus, l'institution conseille de rationaliser les dispositifs de soutien aux travailleurs et aux entreprises.

Enfin, dans le cadre de la transition climatique, le FMI suggère de supprimer progressivement les taux réduits et les exemptions fiscales sur les combustibles fossiles. À moyen terme, il préconise de mettre à contribution le transport routier, une proposition politiquement sensible qui pourrait compenser la baisse des recettes sur les carburants.

Le rapport du FMI, bien qu'encourageant sur certains aspects, souligne l'ampleur de la tâche qui attend Bercy. Le cabinet de Bruno Le Maire a reconnu qu'un ajustement budgétaire significatif sera nécessaire pour atteindre les objectifs fixés. Avec les 10 milliards d'économies annoncées mi-avril, qui s'ajoutent aux 10 milliards annoncées en février, le ministère doit encore identifier de nouvelles pistes d'économies.

La feuille de route est claire : pour éviter une augmentation des impôts, la France devra réduire ses dépenses publiques de manière significative. Le FMI insiste sur la nécessité de cibler les dépenses inefficaces et d'améliorer l'efficacité des allocations existantes.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook