Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bernard Arnault va racheter Paris Match pour 100 millions d'euros





Le 29 Février 2024, par La rédaction

Bernard Arnault, à la tête du géant du luxe LVMH, est sur le point de réaliser un coup majeur dans l'industrie des médias en s'emparant de Paris Match, l'emblématique hebdomadaire français.


Une acquisition stratégique pour Bernard Arnault

Cette opération d'acquisition de Paris Match, évaluée à une centaine de millions d'euros, représente une étape clé dans l'expansion du groupe LVMH dans le secteur médiatique. L'hebdomadaire, avec un chiffre d'affaires de 52 millions d'euros en 2023, attire l'attention non seulement pour sa valeur économique mais aussi pour son statut de « morceau de France » et de marque premium dans le paysage médiatique national.

Les négociations, conduites en exclusivité avec le groupe Lagardère-Vivendi, ont été menées discrètement à un niveau élevé, évitant ainsi les fuites. D'après Le Point, les pourparlers entre les familles Arnault et Bolloré se sont même déroulés dans un cadre informel à Saint-Tropez, soulignant l'importance et la complexité de l'accord. Bernard Arnault, qui détient déjà 7,7 % du capital de Lagardère depuis 2020, a manifesté un intérêt constant pour l'hebdomadaire, le considérant comme un élément essentiel de l'identité culturelle française.

Ce rachat s'inscrit dans un contexte plus large de restructurations et de synergies au sein de l'univers médiatique français, notamment avec le groupe Vivendi. La collaboration entre les différentes entités de Lagardère et de Vivendi a déjà produit des initiatives conjointes, comme la participation de journalistes de Paris Match à des émissions sur Europe 1 et CNews, et révèle la complexité des relations entre ces géants médiatiques. La vente de Paris Match à LVMH, loin de marquer une rupture, pourrait donc s'inscrire dans une continuité stratégique, en dépit des réticences initiales de certains acteurs comme l'ancien président Nicolas Sarkozy.

Quel avenir pour Paris Match au sein de LVMH ?

L'acquisition de Paris Match par LVMH, loin d'être une simple transaction commerciale, s'annonce comme un événement marquant pour le marché de la presse. Bernard Arnault, passionné par le potentiel des médias à enrichir le patrimoine culturel, voit dans Paris Match un véhicule pour perpétuer et enrichir cette tradition. La finalisation de cette acquisition, prévue pour l'été après consultation des instances représentatives du personnel, ouvrira un nouveau chapitre pour l'hebdomadaire, déjà en pleine résurgence avec une augmentation significative de ses ventes au numéro, notamment grâce à des couvertures marquantes sur des personnalités comme Alain Delon.

L'avenir de Paris Match sous l'égide de LVMH suscite de grandes attentes. Bernard Arnault, avec cette acquisition, ne cherche pas seulement à diversifier le portefeuille de LVMH mais aussi à investir dans un patrimoine médiatique riche et influent. La distinction entre LVMH et le groupe Les Échos-Le Parisien — qui n'est pas impliqué dans l'opération — dans cette négociation suggère une stratégie ciblée visant à préserver l'identité unique de Paris Match tout en explorant de nouvelles synergies au sein de l'empire médiatique d'Arnault.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook