Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bientôt la fin pour le billet de 500 euros





Le 1 Janvier 2019, par

Le billet de 500 euros vit ses dernières semaines d’existence. La production de la grosse coupure va en effet s’arrêter en début d’année prochaine, mais le billet pourra toujours s’échanger.


À partir du 27 janvier dans 17 des 19 banques centrales, la production et l’émission du billet de 500 euros s’arrêtera. Seules les banques allemandes et autrichiennes, où les citoyens restent très attachés à cette grosse coupure et au paiement en espèces, pourront en poursuivre la production, mais celle-ci cessera le 26 avril 2019. La Banque centrale européenne assure que le billet pourra continuer à s’échanger au-delà de ces dates, sans préciser quand il ne sera plus possible de les utiliser. En tout état de cause, ces billets sont « légaux », et ils pourront servir de moyens de paiement, explique la BCE.

Si les billets de 500 euros ne pèsent que 2,4% de la totalité des billets en euros en circulation, ils en représentent quasiment le cinquième de la valeur cumulée. L’institution de Francfort estime leur montant à 261 milliards d’euros. Si la Banque centrale européenne a décidé de mettre fin à l’émission de ce billet 17 ans après ses premiers échanges, c’est qu’il est non seulement peu ou pas acceptée dans les commerces, mais qu’il est aussi la coupure la plus utilisée dans le financement d’opérations illégales : on retrouve le billet au centre du blanchiment d’argent ou d’activités terroristes.

Dès le printemps 2016, la BCE décidait de l’arrêt du billet de 500 euros, programmée alors à l’époque à la fin de l’année 2018. L’Allemagne et l’Autriche ont obtenu une dérogation. La coupure ne risque pas tellement de manquer à la majorité des consommateurs, qui n’en ont jamais vu la couleur ! Il est vrai que le paiement dématérialisé se démocratise rapidement, en particulier pour ces gros montants.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : 500 euros

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook