Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bientôt la fin pour le billet de 500 euros





Le 1 Janvier 2019, par

Le billet de 500 euros vit ses dernières semaines d’existence. La production de la grosse coupure va en effet s’arrêter en début d’année prochaine, mais le billet pourra toujours s’échanger.


À partir du 27 janvier dans 17 des 19 banques centrales, la production et l’émission du billet de 500 euros s’arrêtera. Seules les banques allemandes et autrichiennes, où les citoyens restent très attachés à cette grosse coupure et au paiement en espèces, pourront en poursuivre la production, mais celle-ci cessera le 26 avril 2019. La Banque centrale européenne assure que le billet pourra continuer à s’échanger au-delà de ces dates, sans préciser quand il ne sera plus possible de les utiliser. En tout état de cause, ces billets sont « légaux », et ils pourront servir de moyens de paiement, explique la BCE.

Si les billets de 500 euros ne pèsent que 2,4% de la totalité des billets en euros en circulation, ils en représentent quasiment le cinquième de la valeur cumulée. L’institution de Francfort estime leur montant à 261 milliards d’euros. Si la Banque centrale européenne a décidé de mettre fin à l’émission de ce billet 17 ans après ses premiers échanges, c’est qu’il est non seulement peu ou pas acceptée dans les commerces, mais qu’il est aussi la coupure la plus utilisée dans le financement d’opérations illégales : on retrouve le billet au centre du blanchiment d’argent ou d’activités terroristes.

Dès le printemps 2016, la BCE décidait de l’arrêt du billet de 500 euros, programmée alors à l’époque à la fin de l’année 2018. L’Allemagne et l’Autriche ont obtenu une dérogation. La coupure ne risque pas tellement de manquer à la majorité des consommateurs, qui n’en ont jamais vu la couleur ! Il est vrai que le paiement dématérialisé se démocratise rapidement, en particulier pour ces gros montants.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : 500 euros

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook