Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bientôt une baisse des taux pour la zone euro ?





Le 8 Décembre 2023, par François Lapierre

La BCE s'apprête-t-elle à baisser ses taux directeurs ? Certains analystes financiers y croient dur comme fer et prévoient une première baisse dès le mois de mars. Une rumeur battue en brèche par des gouverneurs de l'institution.


La baisse des taux est anticipée par les cambistes

La Banque centrale européenne (BCE) semble en avoir terminé avec son cycle de hausse des taux, qui oscille actuellement entre 4 et 4,75%. Bien que la baisse des taux soit envisagée pour la fin du deuxième trimestre 2024, certains spécialistes du marché des changes, ou cambistes, prévoient une réduction dès le mois de mars. Cette anticipation précoce est motivée par le ralentissement de l'inflation et une conjoncture économique dégradée, nécessitant potentiellement des mesures pour stimuler l'activité. Une baisse des taux pourrait faciliter l'accès au crédit, stimulant ainsi la consommation et les investissements.

Les récentes données économiques de la zone euro témoignent de ces difficultés : une croissance anémique des ventes de détail et un indice PMI de la construction en Allemagne au plus bas depuis la pandémie. Adam Button de ForexLive souligne que le retour à des politiques budgétaires plus strictes, succédant aux mesures expansives de la période pandémique, limitera les options de soutien à l'activité économique. Cette situation complexe pousse à envisager une baisse des taux. Button note que la BCE pourrait être la première à réduire ses taux, avec une inflation en décélération. Les marchés financiers prévoient ainsi jusqu'à cinq réductions d'ici fin 2024.

Un contexte économique difficile pour la zone euro

Certains membres de la BCE, comme Peter Kazimir, gouverneur de la banque centrale slovaque, expriment leur scepticisme face à ces anticipations, qu'il qualifie de « science-fiction ». Cependant, Adam Burton souligne une tendance économique semblable à celle des années 2010, marquée par une faible inflation et une croissance modeste. Dans ce contexte, les taux obligataires américains se situent autour de 2,5% et ceux de l'Europe à environ 1%. 

Ce décalage crée un environnement défavorable pour l'euro, qui a récemment subi des baisses significatives face à d'autres devises, telles que le dollar, le franc suisse et la couronne suédoise. La zone euro se trouve à un carrefour économique. La décision de la BCE concernant les taux d'intérêt aura des répercussions importantes sur l'économie de la région, influençant non seulement les marchés financiers mais aussi la vie quotidienne des citoyens européens. 



Tags : zone euro

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook