Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bilan catastrophique pour les salles de cinéma en 2020





Le 31 Décembre 2020, par François Lapierre

Entre les fermetures administratives et les gestes barrière, les salles de cinéma ont connu une année noire. Le Centre national du cinéma (CNC) a dressé le bilan d'une catastrophe historique.


Fréquentation en chute libre

L'an dernier, les salles de cinéma avaient enregistré un total de 213 millions d'entrées. En 2020, ce total est tombé à 65,1 millions seulement. L'activité cette année a représenté 30% de celle de 2019, précise le CNC. Une situation catastrophique qui s'explique par la crise sanitaire. Les salles ont été fermées durant quatre mois par décision de l'État. Il s'agit de limiter la propagation du coronavirus. Les cinémas sont d'ailleurs toujours fermés jusqu'au 20 janvier… Les exploitants ont dû par ailleurs mettre en place des mesures de distanciation physique dans leurs salles, réduisant ainsi la jauge des spectateurs. Un manque à gagner supplémentaire.

La peur des spectateurs de se retrouver pendant deux heures juste à côté d'inconnus a aussi joué un rôle important dans la perte brutale des entrées au cinéma. D'ailleurs, c'est en juin que la fréquentation a connu la chute la plus importante du nombre de billets : l'activité a plongé de 91,1% durant ce mois qui suivant pourtant le premier confinement. En termes de films, seuls trois d'entre eux ont dépassé les 2 millions d'entrées : trois films américains, à commencer par « Tenet » (de Christopher Nolan) avec 2,3 millions d'entrées, suivi par « 1917 » de Sam Mendes (2,2 millions) et « Sonic le film » (Jeff Fowler) avec 2,1 millions d'entrées.

Le cinéma français fait mieux que le cinéma américain

Une situation inédite : depuis dix ans, c'est « au minimum » une vingtaine de films qui franchissent le seuil des deux millions d'entrées. En dehors des trois blockbusters déjà cités, la plupart des grosses locomotives américaines ont été reportées à l'année prochaine, plusieurs d'entre elles sont même prévues directement en streaming sur des plateformes en ligne dédiées. Pour ce qui concerne le cinéma français, la fréquentation a baissé de 60,7% d'une année sur l'autre.

Néanmoins, les films français parviennent à tirer leur épingle du jeu, puisque la fréquentation des films américains baisse encore plus (-76,7%). En tout, le cinéma français a attiré 29,2 millions de spectateurs en 2020, contre 26,6 millions pour le cinéma américain. Du jamais-vu depuis 2006. La situation pour 2021 devrait, on l'espère, s'améliorer sur le front des salles obscures, à moins que de nouvelles vagues de contaminations ne forcent les exploitants à fermer de nouveau.



Tags : cinéma

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Islamo…quelque chose…oui, mais quoi ?

In-house Shadow Cabinet : Un cabinet fantôme au sein des comités stratégiques

La Corporation des Incertitudes : La Génétique Managériale des Conquérants

Faut-il nationaliser Sanofi ?

Décryptage Stratégique de la Pensée Sun Tzu

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers













Rss
Twitter
Facebook