Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bill Gates investit dans l'immobilier espagnol





Le 22 Octobre 2013, par

La crise économique qui a frappé de plein fouet l'Espagne pourrait être à un tournant. L'homme le plus riche du monde, Bill Gates, a réalisé ce mardi 22 octobre l'acquisition de 6% d'une société de construction espagnole, la première acquisition d'une longue série à en croire les révélations faites par les dirigeants.


Bill Gates investit dans l'immobilier espagnol

Le groupe FCC (Fomento de Constructiones y Contratas) a vu entrer à son capital le fondateur du géant des logiciels Microsoft lors d'un transaction de près de 113,5 millions d'euros. Bill Gates, par l'achat de 6% des actions, est ainsi devenu le deuxième actionnaire de ce groupe espagnol spécialisé dans la construction immobilière. L’entrepreneuse espagnole Esther Koplowitz reste toujours à la tête de FCC avec 53,9% du capital (détenu par sa société B-1998).
 

L'intérêt de Bill Gates pour la société est assez étonnant car celle-ci a risqué la faillite lors de l'explosion de la bulle immobilière espagnole qui a laissé derrière elle des complexes entiers à l'abandon. Mais FCC semble réussir à se redresser et l'entrée de Bill Gates au capital ne peut qu'être de bon augure.
 

L'action, en bourse, a d'ailleurs bondit à l'annonce de cette transaction. Lors de la fermeture de vendredi, l'action de FCC s'échangeait à 14,90 euros, prix d'achat par les fonds d'investissements du milliardaire américain. Actuellement, sur la Bourse de Madrid, le titre a grimpé de 10% et s'échange à 17,25 euros.
 

Le vice président de FCC, Juan Bejar, a commenté l'entrée de Bill Gates au capital en assurant que celui-ci y resterait longtemps. Pour Bejar, cette transaction de Bill Gates pourrait être la première d'une longue série dans la péninsule ibérique. Le fondateur de Microsoft estimerait que « le pays est attractif en termes globaux ».
 

Bill Gates, ainsi faisant, confirme les analyses de plusieurs spécialistes qui estiment que l'Espagne est à un tournant et pourrait bientôt sortir de la crise économique et renouer avec la croissance et l'emploi.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook