Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Binance en pleine tempête, le PDG démissionne





Le 23 Novembre 2023, par Aurélien Delacroix

Nouvelle tempête dans le secteur des cryptomonnaies, Changpeng Zhao, PDG de Binance, la plus grande plateforme d'échange de cryptomonnaies au monde, a démissionné suite à un accord avec les autorités américaines. Binance doit payer une amende record et se conformer à des conditions strictes.


Binance accusé d'infractions à des lois fédérales américaines

Le monde des cryptoactifs connaît un bouleversement majeur avec la démission de Changpeng Zhao, surnommé « CZ », de son poste de PDG de Binance. Cette décision fait suite à un accord global avec les autorités américaines, dans lequel Zhao a plaidé coupable à des accusations de non-conformité avec certaines lois fédérales. En conséquence, Binance, qui détient près de 50% du marché mondial des échanges de cryptomonnaies, doit s'acquitter d'une amende d'environ 4,3 milliards de dollars.

Richard Teng, précédemment responsable des marchés régionaux, remplacera Zhao. Cette transition intervient dans un contexte de critiques croissantes envers Binance, accusée de laxisme dans la mise en œuvre de mesures anti-blanchiment et de non-vérification de l'identité de ses utilisateurs. Les accusations portées contre Binance et son fondateur comprennent la violation de lois anti-blanchiment et le non-respect du Bank Secrecy Act. Des enquêtes ont révélé que la plateforme a facilité des transactions pour des groupes comme l'État islamique et Al-Qaïda, mettant en lumière des failles dans les systèmes de contrôle de l'entreprise. 

Une amende de plus de 4 milliards de dollars

En plus des sanctions financières, Changpeng Zhao, entrepreneur sino-canadien de 46 ans, encourt une peine de prison pouvant aller jusqu'à dix ans, bien qu'une sentence définitive ne soit pas attendue avant six mois. Ces événements mettent en exergue la nécessité pour les plateformes de cryptomonnaies de se conformer aux réglementations internationales et de renforcer leurs mesures de sécurité et de vérification.

L'accord passé avec les autorités américaines ne clôt pas toutes les poursuites contre Binance, notamment celles de la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine. Zhao, tout en assumant sa responsabilité, a souligné que l'accord n'implique pas de détournement de fonds ou de manipulation de marché par Binance. Cette affirmation semble être une réponse indirecte à la situation de son rival, FTX, dirigé par Sam Bankman-Fried.



Tags : finance

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook