Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bio : UFC-Que Choisir dénonce les marges exorbitantes des supermarchés





Le 30 Août 2017, par Anton Kunin

Si le bio est si cher, ce n’est pas seulement parce qu’il coûte cher à produire, mais aussi parce que les distributeurs se font des marges phénoménales sur ces produits, révèle une étude de l’association de défense de consommateurs UFC-Que Choisir.


Fruits et légumes bio : jusqu’à 163 % de marge pour les supermarchés

Selon l’étude d’UFC-Que Choisir, un panier de fruits et légumes bio coûte en moyenne 79 % plus cher que son équivalent en produits conventionnels. La raison de cet écart tient au fait que les marges que les supermarchés appliquent sur les produits bio sont quasiment deux fois plus élevées (+ 96 %) que celles pratiquées sur les fruits et légumes conventionnels. Et +96 % n’est qu’une moyenne : l’écart de marge atteint 145 % pour les tomates et 163 % pour les pommes. En moyenne, selon les calculs d’UFC-Que Choisir, ces « sur-marges » sont responsables de 46 % du surcoût du bio par rapport aux fruits et légumes conventionnels.

UFC-Que Choisir déplore l’indigence de l’offre en bio

Mais les « joies » du bio ne s’arrêtent pas là. L’enquête réalisée par UFC-Que Choisir dans 1 541 magasins différents révèle que l’offre de fruits et légumes bio laisse encore à désirer. Par exemple, dans près d’un cas sur deux (43 %), il est impossible de trouver dans un même magasin à la fois des pommes et des tomates bio. Pire, 23 % des magasins ne proposent aucun de ces deux produits en version bio.

Conclusion d’UFC-Que Choisir : les grandes enseignes ne tiennent pas leurs promesses, à savoir une offre large et des prix bas.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook