Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

BlaBlaCar s’empare des cars longue distance de Ouibus





Le 13 Novembre 2018, par

La SNCF a dévidé de vendre sa filiale Ouibus à BlaBlaCar. Une transaction inattendue, qui désengage la SNCF du secteur des bus longue distance tout en ouvrant le chemin de ce marché au leader français du covoiturage.


Depuis sa création en 2012 sous le nom d’IDBUS, Ouibus est un succès… au moins auprès des passagers puisque cette filiale de la SNCF a transporté 12 millions de personnes. Le transporteur pèse 40% du marché des bus longue distance. Mais c’est encore insuffisant pour être rentable : les pertes de la société se sont élevées l’an dernier à 35 millions d’euros pour des ventes de 55 millions (au total, Ouibus cumule 165 millions d’euros de pertes). Pas de quoi effrayer BlaBlaCar, qui va procéder à une levée de fonds de 101 millions d’euros pour absorber Ouibus. La SNCF et des investisseurs actuels de la jeune licorne française sont de la partie.

C’est un grand coup que signe BlaBlaCar, qui prend de facto un poids considérable sur le marché des bus longue distance en France, et ailleurs en Europe puisque l’entreprise a bien l’intention de se lancer au-delà des routes françaises. L’entreprise, présente dans 22 pays, va pouvoir proposer les cars Ouibus à ses 65 millions de membres. L’offre de covoiturage de BlaBlaCar va intégrer OUI.sncf, la plateforme en ligne de la SNCF qui compte 16 millions de visiteurs uniques par mois — c’est le premier site de commerce en ligne en France, qui va encore enrichir son offre.

OUI.sncf va ainsi proposer, dès le printemps prochain, des voyages combinant train, bus et covoiturage. Plus de 30 000 possibilités de voyages, souligne Rachel Picard la directrice générale de Voyages SNCF. Il s’agit aussi d’un moyen de redresser la barre financière de Ouibus. Il reste maintenant à la SNCF à gérer iDVroom, filiale spécialisée dans le covoiturage qui pourrait peut-être se retrouver sous l’ombrelle d’un nouveau propriétaire… pourquoi pas BlaBlaCar ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : blablacar

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook