Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

BlaBlaCar s’empare des cars longue distance de Ouibus





Le 13 Novembre 2018, par

La SNCF a dévidé de vendre sa filiale Ouibus à BlaBlaCar. Une transaction inattendue, qui désengage la SNCF du secteur des bus longue distance tout en ouvrant le chemin de ce marché au leader français du covoiturage.


Depuis sa création en 2012 sous le nom d’IDBUS, Ouibus est un succès… au moins auprès des passagers puisque cette filiale de la SNCF a transporté 12 millions de personnes. Le transporteur pèse 40% du marché des bus longue distance. Mais c’est encore insuffisant pour être rentable : les pertes de la société se sont élevées l’an dernier à 35 millions d’euros pour des ventes de 55 millions (au total, Ouibus cumule 165 millions d’euros de pertes). Pas de quoi effrayer BlaBlaCar, qui va procéder à une levée de fonds de 101 millions d’euros pour absorber Ouibus. La SNCF et des investisseurs actuels de la jeune licorne française sont de la partie.

C’est un grand coup que signe BlaBlaCar, qui prend de facto un poids considérable sur le marché des bus longue distance en France, et ailleurs en Europe puisque l’entreprise a bien l’intention de se lancer au-delà des routes françaises. L’entreprise, présente dans 22 pays, va pouvoir proposer les cars Ouibus à ses 65 millions de membres. L’offre de covoiturage de BlaBlaCar va intégrer OUI.sncf, la plateforme en ligne de la SNCF qui compte 16 millions de visiteurs uniques par mois — c’est le premier site de commerce en ligne en France, qui va encore enrichir son offre.

OUI.sncf va ainsi proposer, dès le printemps prochain, des voyages combinant train, bus et covoiturage. Plus de 30 000 possibilités de voyages, souligne Rachel Picard la directrice générale de Voyages SNCF. Il s’agit aussi d’un moyen de redresser la barre financière de Ouibus. Il reste maintenant à la SNCF à gérer iDVroom, filiale spécialisée dans le covoiturage qui pourrait peut-être se retrouver sous l’ombrelle d’un nouveau propriétaire… pourquoi pas BlaBlaCar ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : blablacar

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook