Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing de nouveau dans la tourmente après le crash en Chine





Le 22 Mars 2022, par La rédaction

La catastrophe aérienne survenue en Chine met Boeing sous pression, une fois encore. L'avion de la China Eastern Airlines qui s'est écrasé près de Wuzhou est un 737-800.


Terrible bilan humain

Le crash du vol de la China Eastern Airlines, près de la ville de Wuzhou dans la région de Guangxi est la plus importante catastrophe aérienne en Chine depuis 1994. Le bilan est de 132 disparus, qui ont probablement péri dans l'accident. À l'heure actuelle, les raisons du crash sont inconnues, mais la compagnie aérienne a d'ores et déjà décidé d'immobiliser la totalité de sa flotte de 737-800. Dans la foulée, le transporteur annulait plus de 1.900 vols à travers le pays.

L'entreprise n'a pas précisé si la décision d'annuler ces vols a été prise en raison du crash : la Chine subit actuellement une résurgence des cas de contamination du Covid-19. Néanmoins, pour Boeing, c'est un coup dur supplémentaire qui jette un doute sur la fiabilité du 737. Un de plus. Car la Chine avait été un des premiers pays à suspendre l'autorisation de vol des 737 MAX en mars 2019, suite à deux accidents à l'étranger au bilan épouvantable (346 morts).

Les livraisons avaient repris en février

La Chine a également été le dernier grand pays à donner son feu vert au retour des 737 MAX dans son espace aérien. L'autorisation remonte en effet à décembre 2021, bien après les États-Unis et l'Europe. Pékin a exigé des modifications techniques sur les appareils. Boeing avait repris les livraisons de 737 MAX aux compagnies chinoises au mois de février : ce nouveau crash pourrait de nouveau les paralyser.

Le marché chinois reste pourtant incontournable pour le constructeur américain. Malheureusement pour lui, les déboires du 737 MAX et les tensions entre Washington et Pékin ont fortement dégradé les relations commerciales entre le pays et Boeing. Le terrible accident de la China Eastern Airlines ne va bien sûr rien arranger.



Tags : boeing

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook