Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing emporte l’activité civile d’Embraer





Le 7 Juillet 2018, par Olivier Sancerre

Alors qu’Airbus a pris il y a quelques jours le contrôle des avions régionaux C-Series du canadien Bombardier, Boeing annonce un partenariat d’envergure avec le constructeur brésilien Embraer.


Embraer, fleuron brésilien de l’industrie aéronautique, est le troisième avionneur au monde. L’entreprise emploie 16 000 personnes, et son chiffre d’affaires annuel s’est établi à 6 milliards de dollars. Le groupe produit notamment des avions régionaux, les ERF et E2, équipés de 70 à 150 sièges. Cette activité est désormais dans le giron de Boeing, qui a mis 3,8 milliards de dollars sur la table pour l’acquérir. Boeing et Embraer vont créer une coentreprise qui sera contrôlée à 80% par l’Américain et 20% par le Brésilien. Celle-ci va superviser l’ensemble des activités d’Embraer dans le domaine de l’aviation commerciale.

La nouvelle société chapeaute aussi les services d’Embraer, ainsi que ses activités de développement, de production, de commercialisation et de services après-vente de Boeing. Le géant américain doit cependant encore obtenir l’aval des autorités brésiliennes, Embraer étant d’une importance stratégique pour le pays. Le constructeur a également une activité militaire et dans ce domaine aussi, les eux partenaires envisagent la création d’une autre coentreprise afin de promouvoir et de développer de nouveaux marchés militaires, notamment pour l’avion de transport militaire KC-390.

Paulo Cesar de Souza e Silva, le PDG d'Embraer, se réjouit de la portée de l’accord, qui donne naissante au « partenariat stratégique le plus important de l’industrie aéronautique ». Il estime que l’accord renforce le leadership des deux sociétés sur le marché mondial. Son homologue de Boeing, Dennis Muilenburg, estime de son côté que la coentreprise va permettre aux deux constructeurs de bénéficier d’une « position idéale » pour apporter une « valeur significative aux clients, aux employés et aux actionnaires des deux entreprises ».



Tags : boeing

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook