Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing et Airbus ont dépassé les 1 600 avions civils livrés en 2018





Le 10 Janvier 2019, par La Rédaction

L’année 2018 a été bonne sur plan des livraisons d’avions : Boeing et Airbus se marquent toujours d’aussi près, chaque avionneur ayant annoncé plus de 800 unités livrées l’an dernier.


Du jamais vu dans l’histoire de l’aviation civile. Les deux plus importants constructeurs mondiaux, Boeing et Airbus, ont dépassé les 1 600 avions livrés en 2018. Le groupe américain a annoncé avoir livré à ses clients un total de 806 avions civils : un record, mais Boeing s’attendait à mieux. Les prévisions de l’entreprise oscillaient entre 810 et 815 unités. Boeing avait livré 736 avions en 2017.

Airbus a annoncé de son côté avoir atteint le nombre de 800 livraisons d’avions commerciaux l’an dernier. C’était l’objectif poursuivi par l’avionneur européen en 2018. Les chiffres donnés par Boeing et Airbus sont remarquables à plusieurs titres : les deux avionneurs se livrent en effet à une concurrence acharnée auprès des compagnies aériennes. Boeing a ainsi précisé avoir reçu 893 commandes nettes en 2018, dont 76% pour le seul 737. Fin novembre, Airbus annonçait 380 commandes nettes, avec un potentiel de plusieurs centaines supplémentaires.

Et puis les deux constructeurs ont fait face à des difficultés d’approvisionnement l’an dernier. C’est notamment le cas de Boeing dont la production a été impactée par les soucis de fuselages et de moteurs de ses fournisseurs. Il en va de même pour Airbus. Les livraisons d’avions sont un indicateur important qui permettent aux analystes d’estimer la trésorerie disponible : les clients paient habituellement à réception de la commande.



Tags : Boeing

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook