Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing prévoit plus de 47.000 avions dans la flotte mondiale





Le 19 Juillet 2022, par Aurélien Delacroix

Même avec un secteur du transport aérien sans cesse malmené par les crises diverses, celui-ci ne devrait pas s'arrêter de croître. Et les besoins en termes d'avions vont exploser dans les vingt prochaines années.


Une croissance mondiale à la baisse

Boeing a livré ses prédictions pour la croissance du nombre d'avions dans les prochaines années. Et si le géant américain a revu ses estimations à la baisse, celles-ci n'en demeurent pas moins énormes : le constructeur prévoit ainsi que la flotte mondiale, tous constructeurs confondus, sera forte de 47.080 appareils en 2041. En 2019, elle comptait 25.900 unités. L'an dernier, Boeing prévoyait 49.405 avions, l'entreprise ayant revu à la baisse la croissance mondiale (2,6% au lieu de 2,7%).

Cette croissance économique plus faible implique un trafic aérien moins intense, il devrait ainsi augmenter de 3,8% au lieu des 4% prévus initialement. Du côté d'Airbus, les prévisions sont un peu différentes mais l'ampleur globale de la demande reste similaire avec 46.960 appareils en 2041, alors que le constructeur européen l'estimait à 22.880 en 2020. 

Problème d'offre

Cette baisse des prévisions se reflète également sur le nombre d'avions qui seront livrés ces vingt prochaines années : Boeing prévoit 42.710 unités tous constructeurs confondus, c'est 900 de moins que les estimations de l'an dernier. Ce que retient le groupe américain, c'est que le secteur aérien ne fait plus face à un problème de demande : les voyageurs sont de retour après l'épisode de la crise sanitaire.

L'enjeu désormais pour toute la filière, c'est l'offre. Le chaos cet été dans les grands aéroports européens et américains est dû au fait que ni les compagnies aériennes, ni les infrastructures n'ont su anticiper sur le retour des voyageurs. La pénurie de personnels et la perturbation dans les approvisionnements sont les principaux goulots d'étranglements au retour à une activité normale.



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook