Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing réduit sa production de 737 MAX





Le 7 Avril 2019, par

Boeing a annoncé une réduction de près de 20% de la production de ses 737 MAX. L’interdiction de vol de ce modèle complique la chaîne d’assemblage du géant américain de l’aviation.


Suite à deux accidents impliquant des 737 MAX, et ayant engendré de lourds bilans humains, les autorités aériennes partout dans le monde ont interdit à ce modèle de voler, en attendant que Boeing trouve la source du problème ayant conduit à ces crashs. Les enquêtes ont démontré que c’était le déclenchement par erreur du système anti-décrochage MCAS qui en était la cause. L’avionneur américain a indiqué qu’il faisait de bons progrès dans sa mission de trouver une solution. Mais en attendant, les 737 MAX sont toujours cloués au sol, et le constructeur doit réduire la voilure de la production de l’appareil.

Ainsi, la production mensuelle du 737 MAX va passer de 52 avions actuellement à 42 seulement. Boeing ne précise pas la durée cette mesure ; des experts ont estimé que l’interdiction de vol allait durer deux mois, mais visiblement celle-ci va se poursuivre plus longtemps. L’avionneur assure que cette réduction n’aura pas d’impact sur les effectifs. Toutefois, Boeing commence à faire face à des problèmes de stockage des unités prêtes : celles-ci ne peuvent être fournies aux clients en raison de l’interdiction de vol qui frappe l’avion.

Par ailleurs, le groupe doit également composer avec les difficultés liées à la maintenance de ces appareils impossibles à livrer. Boeing ne peut pas non plus arrêter complètement la chaîne de production, très complexe. En cas d’arrêt total, il faudrait six mois pour la relancer… Le constructeur préfère donc faire le dos rond et poursuivre une production même allégée, en espérant que la solution va arriver rapidement.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Boeing

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook