Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing repousse la mise en service du 777X





Le 15 Août 2019, par La rédaction

Boeing n'en a décidément pas terminé avec les ennuis. Le constructeur américain, déjà empêtré dans la crise du 737MAX, a annoncé le report de l'entrée en service du 777X.


Alors que le 737MAX est toujours cloué au sol après deux crashs mortels, c'est avec un autre programme de grande ampleur que Boeing rencontre de sérieux problèmes. L'avionneur américain a annoncé un délai supplémentaire pour la mise en service des appareils de la famille 777X, qui compte le 777-8 (350 passagers) et le 777-9 (425 passagers). Cet avion, présenté comme le plus gros bi-réacteur au monde, fait la fierté de Boeing… mais le constructeur multiplie les déconvenues dans ce programme. Le vol inaugural du 777-9 était déjà prévu pour le mois de mars. C'est la troisième fois que l'événement est reporté…

Le délai est fixé jusqu'à l'année prochaine. En cause, le moteur GE9X de General Electric dont la mise au point pose toujours des difficultés. C'est évidemment un composant essentiel qui doit permettre des vols particulièrement longs. La compagnie aérienne Qantas voudrait ainsi vendre des vols sans escale entre Londres et Sydney — un voyage de 17 000 km en une seule traite de 21 heures ! Le transporteur espérait pouvoir être livré en 777X dès 2022 pour un premier vol commerciale en 2023.

Airbus a sauté sur l'occasion, en proposant à Qantas une version modifiée de l'A350-1000 capable de la même prouesse. Se faire doubler sur ce contrat, voilà qui serait un coup dur pour Boeing. Le constructeur américain a enregistré 358 commandes pour ses 777X, qui comptent un gros client : Emirates. À elle seule, la compagnie a acheté 150 avions. 



Tags : boeing

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook