Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bombardier pourrait céder sa branche ferroviaire à Alstom





Le 12 Février 2020, par La rédaction

Le groupe canadien Bombardier pourrait vendre à Alstom son activité ferroviaire. Une offre ferme est attendue d’ici la fin de la semaine.


Négociations exclusives avec Alstom

Bien que l’industriel ne manque pas de travail, Bombardier est plombé par une dette qui s’élève à 9 milliards de dollars. Un poids que le groupe canadien entend alléger en cédant plusieurs de ses activités : la société a mis aux enchères ses branches d’aviation d’affaires et le transport ferroviaire. Plusieurs prétendants ont montré des signes d’intérêt, dont Hitachi et Siemens, mais d’après BFM Business, c’est Alstom qui serait entré en négociations exclusives avec Bombardier pour emporter l’activité ferroviaire… Même si Bombardier semble ne pas savoir quelle branche il souhaite vendre : l’aviation d’affaires est très présente au Québec, le ferroviaire en Europe.

Alstom doit présenter dans les tous prochains jours une offre ferme au conseil d’administration de Bombardier.  Le prix pourrait tourner autour de 7 milliards de dollars, c’est moins qu’espérait la direction du groupe mais la somme aurait été revue à la baisse. Le carnet de commandes est plein (il représente 35 milliards de dollars), mais la rentabilité ne serait pas tout à fait au rendez-vous.

Une transaction très politique

Le conseil d’administration de Bombardier donnera sa décision ce jeudi après la présentation des résultats financiers pour l’exercice 2019. Des annonces seront faites à cette occasion. Il restera néanmoins à montrer patte blanche à la Caisse des Dépôts et Placements du Québec, actionnaire de l’activité ferroviaire de Bombardier à hauteur de 30%.

Le groupe français attribuerait des actions à la Caisse, qui deviendrait de facto actionnaire d’Alstom à côté de Bouygues. Les 70% du capital de la branche ferroviaire restant seraient payés en cash. La Caisse aurait déjà donné son aval pour une alliance avec le constructeur des TGV.



Tags : Alstom

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook