Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boulanger autorisé à racheter deux magasins parisiens à Fnac Darty





Le 6 Août 2018, par Paul Malo

L'Autorité de la concurrence a annoncé lundi 6 août avoir autorisé le rachat de deux magasins Darty parisiens par son concurrent Boulanger.


Un rapprochement à 7,5 milliards d'euros

En effet, quelques jours auparavant, cette même Autorité avait sanctionné le groupe Fnac Darty pour ne pas avoir respecté ses engagements dans le cadre du rapprochement des deux enseignes. Un rapprochement qui aura permis de constituer un géant au chiffre d’affaires de près de 7,5 milliards d’euros par an…  Mais cette fusion n'avait été autorisée qu'à la condition que soient cédés avant le 1er Août 2017 six magasins à Paris et en région parisienne.


 

Une amende de 20 millions d'euros

Conséquence :  les deux magasins de Passy et de Montmartre avaient fait fin juillet l'objet d'une "injonction de cession". Ces deux magasins finalement vendus à Boulanger remplacent en fait les trois n’ayant pas été cédés en temps et en heure (Fnac Beaugrenelle, Darty Belleville et Darty Saint-Ouen) Une triple infraction qui avait entraîné une amende de 20 millions d’euros pour Fnac-Darty. Dans un communiqué, l’Autorité a estimé que le rachat de ces deux magasins par Boulanger ne posait pas de problème de concurrence, "les parts de marché de la nouvelle entité demeurant limitées et très inférieures à celles détenues par le groupe Fnac Darty dans les mêmes zones".

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook