Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bouygues Telecom : c’est non à l’offre de Numericable-SFR





Le 23 Juin 2015, par

Bouygues Telecom ne se vendra pas à Numericable-SFR, malgré la somme folle de 10 milliards d’euros proposée par Altice, la holding de Patrick Drahi. Le conseil d’administration de l’entreprise de BTP s’est opposé à cette offre après quelques heures de délibérés.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Les administrateurs ne donnent pas suite à l’offre d’entrée en négociations avec le groupe Altice, énonce le communiqué. Bouygues liste ensuite les raisons pour lesquelles il croit que l’opérateur peut poursuivre sa route seul. La première est que Bouygues Telecom peut être porté par une « nouvelle ère de croissance » due au développement « exponentiel » des usages numériques.

Bouygues Telecom dispose d’un réseau 4G solide et reconnu comme tel, et il dispose aussi d’un lot de fréquences parmi les plus importants du marché. Et il s’est relancé récemment, avec succès semble-t-il, sur le marché de l’accès à internet. Enfin, « l’accélération de la transformation de l’entreprise conduit à une structure de coûts de plus en plus compétitive ».

Au-delà des réseaux à proprement parler, le conseil d’administration fait aussi part de son inquiétude concernant le droit à la concurrence. « Aucune réponse pleinement satisfaisante n’est apportée par Altice sur ce sujet essentiel qui serait étudié en détail par l’Autorité de la concurrence ». De plus, la procédure d’attribution des fréquences 700 MHz à la fin de l’année est de nature à rebattre les cartes sur le marché des télécoms.

Enfin, la consolidation du marché, qui reviendrait à trois opérateurs, est aussi problématique concernant l’emploi. Les risques sociaux liés à une telle opération sont importants. Pour toutes ces raisons, le conseil d’administration de Bouygues renouvelle sa confiance à l’équipe dirigeante de l’opérateur.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : numericable

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook