Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brevets : Samsung gagne une manche importante contre Apple





Le 6 Décembre 2016, par

Aux États-Unis, la guerre des brevets tourne à l’avantage de Samsung. Le constructeur coréen, accusé par Apple d’avoir copié l’iPhone, a été effectivement reconnu coupable d’avoir repris certains détails du smartphone pour ses propres produits.


Il reste à déterminer les dommages que Samsung doit verser à Apple. Le groupe d’électronique coréen devait signer un chèque de 399 millions de dollars au constructeur californien, mais il en a appelé à la Cour suprême américaine pour trancher le litige concernant la somme et la manière dont elle a été calculée.

Ces 399 millions représentent le total des bénéfices engrangés par Samsung avec les smartphones ayant copié l’iPhone. C’est précisément ce que reproche le créateur du Galaxy S, et l’instance ultime de la justice américaine lui a donné raison. L’amende est excessive, a jugé la Cour suprême, qui estime que Samsung doit payer en fonction des éléments copiés, et pas sur l’intégralité des produits.

Samsung s’en sort bien dans cette affaire au long cours. En 2012, l’entreprise était en effet condamnée à verser plus d’un milliards de dollars à Apple pour avoir enfreint la propriété intellectuelle du créateur de l’iPhone…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : samsung

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook