Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : Londres et Bruxelles s'entendent sur le divorce





Le 8 Décembre 2017, par

Londres et Bruxelles ont fini par accorder leur violon. Un accord a finalement été trouvé entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour le divorce à proprement parler, après une année de discussions. La phase II des négociations devrait pouvoir débuter.


Le « join report », un document de 15 pages, a été mis au point entre les deux parties. Il détaille les différentes mesures que Londres s'engage à prendre pour le Brexit à proprement parler, sur trois questions-clé du divorce : la frontière entre l'Irlande et l'Ulster, les droits des citoyens européens expatriés au Royaume-Uni, ainsi que la facture à proprement parler. Si le Conseil européen des 14 et 15 décembre valide ce document, la phase II des négociations pourra débuter, c'est à dire l'accord commercial.

Sur la facture que devra s'acquitter le Royaume-Uni, aucun chiffre n'a été révélé mais elle devrait tourner autour de 55 milliards d'euros. Si la somme n'est pas connue, c'est qu'il reste encore des inconnues, et surtout cela donne un peu de marge à Theresa May afin de ne pas effrayer ses « brexiters » les plus extrêmes. Le prix à payer sera certainement très lourd pour Londres, qui voit partir vers le continent les agences européennes et des milliers d'emplois, notamment dans la finance. En ce qui concerne les droits des citoyens expatriés outre Manche, ils sont garantis. Et la justice britannique devra « tenir compte » de l'avis de la Cour de justice européenne pendant huit ans après le Brexit à proprement parler, qui entrera en vigueur fin mars 2019.

Un premier accord avait achoppé en début de semaine en raison de la question irlandaise. Cette fois, c'est la bonne : Theresa May a en effet pris soin d'obtenir l'accord de son gouvernement pour cette deuxième mouture, qui implique que le pays s'interdit de remettre en cause les accords de paix qui ont mené à la disparition de la frontière physique entre les deux Irlande. Michel Barnier, le négociateur européen, a déclaré qu'il faudra mettre en œuvre des « solutions imaginatives » pour mettre cet accord en musique.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook