Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : Londres et Bruxelles sur une ligne « no deal »





Le 16 Octobre 2018, par

La probabilité d'un « no deal » pour le Brexit semble de plus en plus d'actualité, alors que les membres du Conseil européen se rencontreront à Bruxelles ce mercredi et jeudi. Ils devaient acter les avancées des négociations avec Londres.


Donald Tusk, le président du Conseil européen, a mis les choses au clair dans son invitation aux chefs d'État et de gouvernement. Il leur demande de « préparer l'Union européenne à un scénario sans accord » avec le Royaume-Uni, qui est « plus probable que jamais ». La sortie du pays de l'UE sera effective le 29 mars 2019. Et les négociations entre les deux parties sont au point mort, malgré la « bonne volonté » affichée d'un côté comme de l'autre de la Manche, explique Donald Tusk.

Partout en Europe, on se prépare à l'hypothèse du « no deal ». En France, Emmanuel Macron a fait savoir que l'Hexagone était prêt et préparé à tous les scénarios, mais qu'il était toujours possible d'avancer vers un accord. En Allemagne, Angela Merkel prévient qu'il ne faut pas se mettre la tête dans le sable et de répéter que tout finira par s'arranger. Les espoirs d'arracher un accord de dernière minute sont de plus en plus ténus : les discussions doivent s'arrêter en octobre afin de permettre à tous les pays de valider un accord qui n'existe pas.

Les discussions ont achoppé ce dimanche, alors que le Royaume-Uni et l'Union européenne tentaient de s'entendre sur la question de la frontière matérielle entre les deux Irlande : pas question pour l'EU de revenir sur l'accord de paix de 1998. Les dirigeants européens doivent cette semaine s'entendre sur la marche à suivre, notamment sur un calendrier où un accord pourrait être possible en novembre, voire en décembre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook