Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : Michel Sapin ne veut pas d'une politique des dépouilles





Le 3 Juillet 2016, par

C'est l'arroseur arrosé. En 2012, David Cameron le Premier ministre britannique, déroulait le « tapis rouge » pour les exilés fiscaux français frappés par la hausse des impôts de l'époque. Avec le Brexit, ce fameux tapis rouge pourrait leur permettre de faire le chemin dans le sens inverse.


En début de semaine, Michel Sapin le ministre des Finances avait déclaré que la place financière de Paris avait vocation à se renforcer après le référendum britannique. Le tapis rouge entre Paris et Londres était toujours « en place » et il peut fonctionner « dans les deux sens », avait-il alors assuré.

Changement de ton durant les Rencontres économiques d'Aix-en-Provence. Le ministre a affirmé durant un point presse qu'il ne s'agissait pas de se partager les « dépouilles britanniques ». « Je pense que ce serait parfaitement incorrect et que ce serait dommageable », a-t-il affirmé la main sur le cœur. Une déclaration qui fait suite à la demande par EasyJet d'un certificat qui lui permettra de continuer à survoler le ciel européen (la compagnie aérienne n'a pas précisé dans quel pays cette demande avait été faite).

« On peut accompagner telle ou telle entreprise. Mais on n'est pas là à aller chercher un tel ou un tel en disant "quittez la Grande-Bretagne, venez chez nous". S'ils veulent le faire, ils le feront d'eux-mêmes », explique Michel Sapin, qui se dit en faveur d'une politique constructive permettant de mettre « de la visibilité, de la sécurité, de la sûreté ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook