Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : Paris, première terre d'accueil pour la City





Le 30 Mars 2018, par

Paris est désormais la ville d'accueil de prédilection pour le secteur financier basé à Londres, qui va devoir trouver un point de chute européen suite au Brexit. Francfort, qui partait largement en tête, est maintenant devancée.


Paris, la région Ile-de-France et le gouvernement ont multiplié les appels du pied envers les banques et les établissements financiers installés à Londres. Les pouvoirs publics ont aussi adapté la législation pour mieux accueillir les employés du secteur financier. Ces efforts ont manifestement payé, selon une étude de Reuters. Ainsi, Paris est maintenant en tête des villes européennes pour ce qui concerne le nombre de postes relocalisés : ils sont maintenant de 2 280, un chiffre qui ne prend pas en compte les 200 postes supplémentaires provenant de l'Autorité bancaire européenne (ABE).

Le gros des effectifs parisiens est fourni par la banque HSBC avec un millier de postes. Suivent Goldman Sachs, Bank of America et Citigroup. Francfort, qui faisait figure de favorite à l'automne dernier, est désormais derrière la place financière parisienne avec 1 420 postes. Dublin est troisième du podium avec 612 emplois. Les négociations entre Londres et Bruxelles sur les modalités du divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sont certes difficiles, mais elles ont permis d'établir une période de transition.

Un délai de grâce qui va donner plus de temps aux entreprises pour s'adapter à la nouvelle donne. C'est le cas aussi du secteur financier, qui a réduit de moitié ses intentions de relocalisation d'effectifs depuis la dernière étude, il y a six mois. Le nombre de postes à déménager s'établit désormais à 4 798. Paris en accueillera près de la moitié.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook