Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : enfin une proposition commune de Theresa May





Le 8 Juillet 2018, par Olivier Sancerre

Theresa May a finalement trouvé un accord avec les partisans du Brexit « dur » de son gouvernement. La Première ministre britannique a présenté ce vendredi des propositions concrètes pour un accord commercial avec l’Union européenne.



Le Royaume-Uni sortira de l’Union européenne le 29 mars 2019. Il reste très peu de temps pour finaliser les discussions avec Bruxelles, si un accord devait être trouvé pour les futures relations entre les deux parties, il doit l’être avant le mois d’octobre, le temps que le texte soit validé par tous. Theresa May a présenté une position commune qui repose sur l’idée d’une « zone de libre échange pour les biens » : un ensemble de règles communes pour les produits industriels et les produits agricoles. Londres veut se réserver le droit de rejeter les règles de l’UE qui ne lui conviendrait pas, même si ces rejets pourront avoir des conséquences.

Le Royaume-Uni accepte également la fin du passeport financier qui permet aux entreprises basées au pays de commercer sans barrières avec l’UE. Si la circulation des biens est préservée dans ce schéma, ce n’est pas le cas de la circulation des personnes. Londres veut retrouver le contrôle de sa politique migratoire. Un mécanisme juridique indépendant de résolution des conflits entre l’UE et le Royaume-Uni devra aussi être mis en place, le pays souhaitant sortir de la Cour de justice de l’Union.

Pour résoudre le casse-tête de la frontière entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, Londres propose de gérer les droits de douane et les règles commerciales du Royaume-Uni aux biens destinés au Royaume-Uni, et les droits de douane et règles commerciales de l'UE pour les biens destinées à l'UE. Une proposition qui pourrait ne pas passer la rampe du côté de Bruxelles. D’ailleurs, le gouvernement britannique prévient qu’il faut aussi intensifier les travaux sur tous les scénarios... y compris l’absence d’accord.



Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook