Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : enfin une proposition commune de Theresa May





Le 8 Juillet 2018, par

Theresa May a finalement trouvé un accord avec les partisans du Brexit « dur » de son gouvernement. La Première ministre britannique a présenté ce vendredi des propositions concrètes pour un accord commercial avec l’Union européenne.



Le Royaume-Uni sortira de l’Union européenne le 29 mars 2019. Il reste très peu de temps pour finaliser les discussions avec Bruxelles, si un accord devait être trouvé pour les futures relations entre les deux parties, il doit l’être avant le mois d’octobre, le temps que le texte soit validé par tous. Theresa May a présenté une position commune qui repose sur l’idée d’une « zone de libre échange pour les biens » : un ensemble de règles communes pour les produits industriels et les produits agricoles. Londres veut se réserver le droit de rejeter les règles de l’UE qui ne lui conviendrait pas, même si ces rejets pourront avoir des conséquences.

Le Royaume-Uni accepte également la fin du passeport financier qui permet aux entreprises basées au pays de commercer sans barrières avec l’UE. Si la circulation des biens est préservée dans ce schéma, ce n’est pas le cas de la circulation des personnes. Londres veut retrouver le contrôle de sa politique migratoire. Un mécanisme juridique indépendant de résolution des conflits entre l’UE et le Royaume-Uni devra aussi être mis en place, le pays souhaitant sortir de la Cour de justice de l’Union.

Pour résoudre le casse-tête de la frontière entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, Londres propose de gérer les droits de douane et les règles commerciales du Royaume-Uni aux biens destinés au Royaume-Uni, et les droits de douane et règles commerciales de l'UE pour les biens destinées à l'UE. Une proposition qui pourrait ne pas passer la rampe du côté de Bruxelles. D’ailleurs, le gouvernement britannique prévient qu’il faut aussi intensifier les travaux sur tous les scénarios... y compris l’absence d’accord.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook