Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : les ressortissants européens vont manquer aux entreprises britanniques





Le 13 Février 2017, par

Les négociations pour le Brexit seront lancées en mars, lorsque Theresa May activera l'article 50 du traité de Lisbonne. Mais les conséquences du départ du Royaume-Uni de l'Union européenne se font déjà sentir pour les entreprises du pays.


Une étude de l'institut économique Chartered Institute of Personnel and Development (CIPD) menée auprès de mille entreprises anglaises montre que les embauches seront plus difficiles pour les patrons. Le nombre de ressortissants européens arrivant outre Manche pour y travailler a fortement ralenti au dernier trimestre de l'année dernière : le pays a compté 30 000 migrants européens, une croissance divisée par deux.

Cette main d'œuvre qui ne débarque plus au Royaume-Uni aura un impact sur les entreprises britanniques. Les difficultés de recrutement pourraient se faire ressentir dès cette année, souligne le CIPD. Plus de 25% des sociétés contactées estiment que les ressortissants européens qui y travaillent envisagent de quitter le pays ou leur emploi dès cette année en raison du Brexit. On compte actuellement 2,26 millions de ressortissants européens travaillant au pays.

Le Royaume-Uni rencontre déjà des difficultés de recrutement, en particulier dans des secteurs tendus comme dans l'hôtellerie et la restauration. Les entreprises de ces domaines seront d'autant plus touchées par le départ des travailleurs européens. Les conditions fixant le divorce avec l'Union européenne pourront peut-être leur donner des gages, mais l'incertitude n'est pas bonne conseillère.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook