Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit sans accord : exemption massive des droits de douane sur les importations au Royaume-Uni





Le 9 Octobre 2019, par François Lapierre

Le Royaume-Uni est prêt à sacrifier une grande partie des droits de douane qui frappent actuellement les importations, si jamais Londres devait divorcer de l'Union européenne sans accord.


Pas de taxes sur 88% des importations

C'est une nouvelle corde à l'arc du gouvernement anglais, qui en cas de Brexit « dur » (sans accord) le 31 octobre, exemptera de taxes douanières 88% des biens importés sur le territoire britannique. Les droits de douane seraient donc annulés sur la quasi-totalité des marchandises importées par les entreprises, ce qui leur permettra de gagner en compétitivité. Les consommateurs verraient quant à eux les prix baisser.

Les droits de douane sur le miel provenant de la Nouvelle-Zélande ou sur le raison du Brésil passeraient ainsi de respectivement 17% et 15%… à zéro. Il en irait de même pour le vin, les raquettes de tennis, et des milliers d'autres produits importés du reste du monde. Dans un communiqué, le ministre à la politique commerciale, Conor Burns, explique que le Royaume-Uni est une nation « favorable au libre échange ».

Position de force

Dans cette position, les entreprises britanniques seraient dans une « position de force pour se défendre avec succès dans un environnement ouvert et libre-échangiste », assure-t-il également. Malgré tout, Londres se garde la possibilité d'ajuster les droits de douane si nécessaire. D'ailleurs, cette exemption est prévue pour 12 mois, le temps peut-être de passer sans trop d'encombres la période délicate suivant un divorce sans accord avec Bruxelles.

C'est le 31 octobre que le Royaume-Uni est censé quitter l'Union européenne, plus de trois ans après le référendum britannique. Il reste une vingtaine de jours pour que les deux parties s'accordent, mais les négociations entre le gouvernement de Boris Johnson et Bruxelles sont toujours au point mort.



Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook