Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

British Steel va être repris par le chinois Jingye





Le 11 Novembre 2019, par Olivier Sancerre

British Steel, le deuxième plus important groupe sidérurgique au Royaume-Uni, va passer entre les mains de Jingye, un des poids lourds mondial du secteur.


Un sauveur pour British Steel

Cela fait depuis plusieurs mois que British Steel cherche un repreneur. Oyak, le fonds de pension de l'armée turque, a été intéressé par le dossier pendant un moment, mais la tentative a échoué. L'organisme britannique chargé de la gestion de la faillite du sidérurgiste a annoncé que le groupe chinois Jingye allait finalement reprendre ce qui a été un fleuron industriel du Royaume-Uni. Le repreneur va mettre sur la table un peu plus de 80 millions d'euros pour acquérir les actifs de British Steel. Le gouvernement britannique devrait également garantir des prêts et soutenir financièrement l'opération.

British Steel n'a pas survécu aux difficultés liées au Brexit et aux incertitudes qui entourent le divorce entre Londres et Bruxelles. Le groupe, qui manquait de liquidités, n'a pas pu obtenir des autorités britanniques le soutien indispensable à sa survie. Jingye emploie 23.500 personnes dans le monde, l'entreprise produit 15 tonnes d'acier par an et affiche des revenus annuels de plus de 10 milliards d'euros.

Le sort de l'aciérie d'Hayange

Jingye n'a pas précisé combien d'employés il comptait garder dans les différentes aciéries du groupe. Il promet toutefois proposer autant d'offres que possible aux salariés de British Steel. Ce qui n'est pas de bon augure pour l'emploi… Jingye va reprendre les fonderies britanniques, les aciéries de Scunthorpe (nord de l'Angleterre), les parts que détient British Steel dans le groupe néerlandais FN Steel BV, ainsi que British Steel France Rail.

Les effectifs de British Steel sont de 5.000 salariés environ, dont une petite partie localisée à Hayange, en Moselle. Le ministère de l'Économie français a donc son mot à dire sur l'opération menée par Jangye qui s'apprête à reprendre également les activités hexagonale de l'entreprise britannique.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook