Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bruno Le Maire : 1,3% de croissance en 2019 et en 2020





Le 6 Janvier 2020, par La rédaction

En cette période difficile pour l'économie française, Bruno Le Maire a joué la carte de l'optimisme en égrenant les résultats obtenus par le gouvernement, et en confirmant le niveau de croissance attendu pour 2019 et 2020.


Optimisme pour l'économie française

Alors que le mouvement contre la réforme des retraites continue de paralyser une partie des transports et de l'économie, Bruno Le Maire a fait montre de positivisme dans un entretien au Journal du Dimanche. Le locataire de Bercy se réjouit ainsi des perspectives économiques qui sont « bonnes et solides ». Il en veut pour preuve la croissance attendue pour 2019 et pour 2020, qui devrait s'établir à 1,3% pour chacune des années. Surtout, il a voulu faire le point sur les résultats engrangés par la politique du gouvernement, à commencer par les chiffres de l'emploi.

« La France crée des emplois : plus de 500.000 depuis 2017, dont 260.000 rien qu'en 2019. Des emplois plus stables, à temps complet et en CDI.  Dans le secteur industriel, nous avons créé 24.000 emplois depuis 2018. Du jamais vu depuis vingt ans ! », se félicite-t-il. Le ministre de l'Économie confirme également l'objectif de l'exécutif d'atteindre un taux de chômage de 7% à la fin du quinquennat (contre 8,6% actuellement).

La France de nouveau attractive

Ces bons résultats sont la conséquence selon lui de l'attractivité retrouvée de la France : « Grâce aux baisses d'impôts, à la prime d'activité, nous sommes aussi en train de rattraper le pouvoir d'achat que les Français avaient perdu à la suite de la crise de 2008. Notre politique économique donne des résultats », martèle Bruno Le Maire, qui veut en faire davantage en matière de baisse des impôts pour les entreprises.

Cette baisse des impôts de production est « vitale » pour l'industrie, assume-t-il. « Voulons-nous rester une grande nation de production ? Voulons-nous que les usines se réimplantent en France ? Oui. Mais c'est impossible si nos impôts de production sont trois fois plus élevés que chez nos voisins européens ». Il espère qu'Emmanuel Macron présentera « dès le prochain projet de loi de finances » une « trajectoire de baisse » de ces impôts d'ici à 2025.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook