Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bruno Le Maire envisage de prolonger le bouclier tarifaire sur l’énergie





Le 2 Mars 2022, par Paolo Garoscio

Mis en place pour faire face à la hausse des prix du gaz et de l’électricité après la crise sanitaire de la Covid-19, le bouclier tarifaire a vu son intérêt pour les ménages s’accroître avec l’invasion russe en Ukraine. Alors que les tensions géopolitiques sont au plus haut depuis la deuxième guerre mondiale, Bruno Le Maire se dit favorable à une prolongation du dispositif.


La crise ukrainienne fait exploser le prix de l’énergie

Pixabay/juergenPM
Pixabay/juergenPM
S’il est difficile d’estimer quel sera l’impact exact de l’attaque russe contre l’Ukraine sur le front des marchés énergétiques, les premiers signes sont là : le baril de brut a atteint un niveau record, le WTI franchissant les 108 dollars le baril le 2 mars 2022, au plus haut depuis 2011, tandis que le même jour un record en termes de prix du gaz a été enregistré. Avec l’occident qui fait front uni contre la Russie, l’importance de cette dernière en termes de production de brut et de gaz fait craindre une explosion des prix.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, n’a d’ailleurs pas caché ce risque. Invité de FranceInfo, le 1er mars 2022, il a déclaré qu’il y aura « une augmentation des prix du gaz » à venir. Une augmentation qui va peser lourd sur les ménages mais aussi sur les entreprises énergivores.

Le bouclier tarifaire prolongé tout le long de 2022 ?

Afin de protéger les ménages contre l’explosion des prix de l’énergie, qui se répercute directement sur leurs factures mensuelles, le ministre de l’Économie s’est dit favorable à une extension du bouclier tarifaire « jusqu’à la fin de l’année » 2022. Pour rappel, les tarifs du gaz ont été gelés le 1er octobre 2021 tandis que ceux de l’énergie ont connu une hausse fixée à 4% le 1er février 2022, avant d’être à leur tour gelés.

Mais le ministre voudrait aller plus loin : actuellement appliqué uniquement aux tarifs des particuliers, le bouclier tarifaire pourrait être étendu pour qu’en bénéficient les entreprises les plus énergivores « qui sont exposées à la concurrence internationale ».




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook