Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bruno Le Maire : il n'y aura pas d'augmentation des impôts





Le 24 Août 2020, par La rédaction

Pas d'augmentation des impôts et une activité économique au niveau d'avant la crise en 2022 : alors que la présentation du plan de relance a été repoussée d'une semaine, Bruno Le Maire a multiplié les promesses ce lundi 24 août.


Deux ans avant de retrouver le niveau d'avant crise

Après le confinement qui a provoqué un choc économique, le rétablissement de l'économie en France va demander du temps. Selon Bruno Le Maire, « d'ici deux ans, en 2022, la France devrait avoir retrouvé le même niveau économique qu'avant la crise », a-t-il expliqué au micro de RTL. Il faudra « du temps, de l'énergie, de l'engagement », prévient le ministre de l'Économie. Et le gouvernement va mettre beaucoup d'argent sur la table pour la relance. Pendant le confinement, l'État a ainsi dépensé 460 milliards d'euros, pour financer le chômage partiel, les mesures sanitaires, les aides publiques aux entreprises en difficulté. Mais cela ne sera pas suffisant : le plan de relance de 100 milliards d'euros sera nécessaire.

Ce plan aurait dû être présenté ce mardi 25 août durant le conseil des ministres, il faudra attendre une semaine supplémentaire. Le gouvernement assure toutefois que les mesures sont prêtes, il fallait simplement « resserrer un certain nombre de boulons dans cette rentrée pour garantir la sécurité sanitaire », indique le locataire de Bercy pour qui « la situation économique est tout aussi importante que la situation sanitaire, on les met au même niveau ». Bruno Le Maire espère également que les Français mettront à contribution les 100 milliards d'euros d'épargne actuellement disponible.

Une contraction de 11% du PIB

Le ministre de l'Économie a assuré qu'il n'était pas question d'une augmentation des impôts afin de combler les déficits creusés durant la crise. « Nous garantissons par exemple la suppression de la taxe d'habitation pour tous les Français d'ici 2023 et la baisse de l'impôt sur les sociétés à 25% d'ici 2022 », précise-t-il. Il promet également la baisse de 10 milliards d'euros sur les impôts de production sur les entreprises « pour qu'elles créent de l'emploi ». Les nombreux plans de départs en préparation dans les prochaines semaines vont provoquer une hausse importante du chômage.

Pour ce qui concerne le plan de relance, le ministre a confirmé que 30% seront consacrés à la transition écologique. Bruno Le Maire s'en est tenu à l'évaluation du gouvernement d'une contraction du PIB de 11% cette année, alors que l'Insee se veut un peu plus optimiste à -9%. « Il y a encore beaucoup d'incertitudes, avec le Brexit, les élections américaines ou le plan quinquennal en Chine », a-t-il souligné. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook